Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.02.2011 08h35
Echange de tirs entre troupes indiennes et pakistanaises sur la Ligne de contrôle au Cachemire

Des tirs ont été échangés entre les troupes indiennes et pakistanaises postées sur la Ligne de contrôle qui divise le Cachemire, ont indiqué vendredi des responsables indiens de la défense.

La violation du cessez-le-feu a eu lieu jeudi soir le long de la Ligne de contrôle dans la zone de Krishna Ghati du secteur de Poonch, qui se trouve à 255 km au nord-ouest de la ville de Jammu, la capitale d'hiver du Cachemire indien.

Selon le porte-parole de l'armée indienne, les soldats pakistanais ont rompu le cessez-le-feu en ouvrant délibérément le feu sur les positions de l'armée indienne.

"Les soldats pakistanais ont lancé des roquettes depuis un poste avancé et ils ont eu recours à des mitrailleuses lourdes pour attaquer nos positions dans la région de Krishna Ghati. Les tirs ont débuté jeudi soir à 19 h 30 et ont duré plusieurs minutes. Nos troupes ont effectué des tirs de riposte", a affirmé un haut responsable de l'armée indienne à Jammu.

Cependant, il n'a été fait état d'aucune victime ou de dégâts lors de cet échange de tirs.

De nombreux reportages indiquent que l'armée indienne a vivement prostesté auprès de l'armée pakistanaise au sujet de cette violation du cessez-le-feu.

New Delhi and Islamabad se sont accordés en 2003 pour observer un cessez-du-feu le long de la Frontière internationale et de la Ligne de contrôle au Cachemire. Bien que quelques violations aient été rapportées de part et d'autre, le cessez-le-feu reste en vigueur.

Par ailleurs, des personnes suspectées d'être des militants ont lancé deux grenades sur un camp de l'armée indienne et ont tiré sur la police dans la ville de Sopore dans le district de Baramulla, à 50 km au nord-est de la ville de Srinagar, capitale d'été du Cachemire indien.

Ces attaques n'ont fait aucune victime.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Ajustage et essai du secteur de Shanghai de la ligne ferroviaire Beijing-Shanghai pour trains à grande vitesse
Chine : pas de protéine de cuir dans le lait (ministère)
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi