Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 18.02.2011 17h18
William Cohen : les turbulences au Moyen-Orient exigent de trouver des formes d'énergie alternatives (INTERVIEW)

Les contestations populaires au Moyen-Orient ont fait rejaillir la nécessité de trouver des formes d'énergie alternatives pour réduire la dépendance économique ancrée à une seule région, a indiqué l'ancien secrétaire américain à la Défense, William Cohen.

"Chaque pays va devoir trouver des formes d'énergie alternatives [...] Chaque pays va ressentir le besoin de diversifier ses sources énergétiques, pour éviter que l'instabilité, au cas où elle arrive dans un domaine, change ou porte atteinte à sa sécurité économique", a déclaré ce responsable de l'ancienne administration Clinton, dans une récente interview exclusive accordée à Xinhua.

Les troubles au Moyen-Orient pourraient en effet agiter les cours du pétrole et avoir des impacts sur les pays développés et en développement.

Si les prix du pétrole n'ont jusqu'ici pas fortement augmenté, les marchés se révèlent être nerveux du fait de la tension au Moyen-Orient. Même si les analystes estiment que les prix du brut sont encore raisonnables, ceux-ci tendent néanmoins à augmenter.

Dans la mesure où les agitations gagneraient un exportateur d'énergie majeur, comme l'Arabie saoudite, les cours du pétrole devraient connaître une hausse significative, étouffant ainsi les économies du monde entier, estiment certains experts, ajoutant que les impacts pourraient s'accentuer sur les pays en développement.

Les mouvements de contestation populaire, déclenchés en Tunisie, ont ensuite enflammé l'Egypte fin janvier, chassant du pouvoir le président Hosni Moubarak, avant de se propager à l'Iran, à la Libye, au Yémen et à Bahreïn, alimentant les craintes d'assister à un effet domino.

"Les Etats-Unis ne sont pas les seuls à être préoccupés. Je pense que les pays du monde qui dépendent de la stabilité de cette région-là doivent aussi être très inquiets", a jugé M. Cohen.

L'ancien responsable américain a par ailleurs fait état de la forte dépendance d'une grande partie du monde industriel vis-à-vis de l'accès à un approvisionnement énergétique stable de la région.

Malgré le fait qu'un certain nombre de pays cherchent à trouver des alternatives au pétrole du Moyen-Orient, cette région reste toujours importante pour le développement de nombreux pays au cours des prochaines décennies, a noté M. Cohen.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : pas de protéine de cuir dans le lait (ministère)
Wen Jiabao : la Chine va rationaliser son industrie des terres rares
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi