Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 17.02.2011 08h46
Le Pakistan reporte la mise en application de l'accord commercial avec l'Afghanistan

Le Pakistan a annoncé mardi avoir reporté de quatre mois la mise en place d'un accord commercial de transit avec l'Afghanistan voisin en raison de problèmes techniques.

L'Accord commercial de transit Afghanistan-Pakistan (APTTA) a été signé l'année dernière, et permet à l'Afghanistan, qui est enclavé, d'importer des marchandises via les ports maritimes pakistanais.

L'APTTA devait être appliqué le 12 février, mais a été reporté de quatre mois, a informé le secrétaire pakistanais au Commerce, Zafar Mehmood, lors d'une conférence de presse à Islamabad.

"Il a été réciproquement entendu de reporter la date de mise en place de l'Accord de quatre mois", a indiqué M. Mehmood.

Mais les autorités afghanes et les commerçants auraient critiqué la décision pakistanaise.

Les officiels pakistanais ont déclaré qu'une réunion de l'Autorité de coordination du commerce de transit Afghanistan- Pakistan (APTTCA) se tiendra dans six semaines pour résoudre les problèmes en suspens.

La réunion de deux jours de l'APTTCA à Islamabad s'est achevée samedi sans consensus sur les clauses concernant les garanties bancaires, les exigences internationales pour les camions, les systèmes biométriques et l'installation des systèmes de pistage. Le vice-ministre afghan du Commerce, Mohammad Sharif Sharifi, a participé à cette réunion.

L'APTTA a été encouragé par les Etats-Unis et son protocole d'accord a été signé à Washington il y a environ deux ans, et l'accord a été signé l'année dernière en présence de la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.

L'Afghanistan a accepté de fournir une route commerciale reliant le Pakistan à l'Asie centrale en passant par l'Afghanistan dans le cadre de l'accord de commerce de transit. Le Pakistan permettra également aux camions Afghans d'utiliser ses routes terrestres pour exporter les marchandises avers l'Inde. Mais les marchandises indiennes ne pourront pas les emprunter.

M. Mehmood a ajouté que les garanties financières seront un instrument négociable émis par une banque donnée et encaissable au Pakistan.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine poursuit sa taxation préférentielle en faveur des petites entreprises cette année
Les conséquences heureuses d'une lettre d'une handicapée à Wen Jiabao
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi
Le développement pacifique, le meilleur choix pour la Chine et le monde
L'«image de la Chine » fait l'objet de discussions lors du Forum de Davos