Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 15.02.2011 08h12
Litige entre le Pakistan et les Etats-Unis sur l'immunité diplomatique d'un Américain ayant tué des Pakistanais

L'ancien ministre des affaires étrangères Shah Mehmood Qureshi a mis en doute les allégations des autorités américaines selon lesquelles l'employé américain qui avait abattu deux pakistanais le mois dernier était un diplomate, ont rapporté les médias locaux samedi.

Raymond Davis, employé du consulat américain à Lahore, a tué deux pakistanais le 27 janvier. Les Etats Unis ont affirmé que l'individu était un diplomate et qu'il devait être libéré en raison de l'immunité dont il bénéficie.

"Le genre de couverture diplomatique que Washington invoque pour Davis n'est pas avalisée par le ministère de la justice", a affirmé Qureshi dans les colonnes du quotidien The News.

"Sur la base du registre officiel et des conseils que m'ont administrés les technocrates et les experts du ministère des affaires étrangères, je ne suis pas en mesure de certifier que Raymond Davis soit un diplomate", a affirmé Qureshi, qui a refusé de prêter serment dans le nouveau cabinet vendredi.

Le Pakistan et les Etats-Unis campent sur leurs positions respectives sur le cas de Davis et la controverse a débouché sur la suspension des pourparlers de haut niveau conduits par les deux alliés.

Les Etats-Unis ont annulé la tenue des pourparlers consacrés à l'Afghanistan planifiés entre les ministres des affaires étrangères de l'Afghanistan, du Pakistan et des Etats-Unis.

Le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères pakistanais a mis en garde les Etats Unis contre une éventuelle détérioration des relations entre les deux pays et a affirmé que les pressions exercées par ceux-ci pour obtenir la relaxe de l'accusé étaient contre-productives.

Le secrétaire Salman Bachir a affirmé aux reporters que le citoyen américain ne pourrait invoquer l'immunité diplomatique si sa culpabilité était avérée.

La Haute Cour de Lahore, qui instruit l'affaire, a affirmé qu'il relevait des prérogatives de la cour de décider du sort de l'accusé et que le gouvernement ne devait pas s'ingérer dans cette affaire.

Les médias pakistanais ont également affirmé que Davis ne pourrait invoquer l'immunité diplomatique bien qu'il travaille pour les agences de sécurité américaine implantées au Pakistan.

La police a confisqué des caméras, des cartes et d'autres documents sensibles au tireur, et les partis de l'opposition exigent qu'il soit inculpé pour double homicide.

Les Etats-Unis affirment que M. Davis a abattu les deux pakistanais alors qu'ils tentaient de le voler, une affirmation infirmée par des témoins de la scéne ainsi que par la police.

La cour a décidé de l'incarcérer à Lahore, et a recommandé au gouvernement pakistanais de ne pas remettre l'accusé aux autorités américaines, et lui a interdit de quitter le territoire pakistanais.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : le commerce extérieur du Xinjiang a plus que triplé entre 2006-2010
La Chine doit se préparer efficacement au vieillissement de sa population
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi
Le développement pacifique, le meilleur choix pour la Chine et le monde
L'«image de la Chine » fait l'objet de discussions lors du Forum de Davos
Les 10 raisons pour lesquelles les Etats-Unis diabolisent la Chine
Quand la « Mère Patrie » en vient à friser l'incident diplomatique...