Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.02.2011 13h15
Le ministre cambodgien des AE en route pour une réunion de l'ONU sur le conflit frontalier avec la Thaïlande

Le ministre cambodgien des Affaires étrangères, Hor Namhong, a décollé vendredi soir pour New York en vue de participer à une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU, prévue pour le 14 février, sur le conflit frontalier entre le Cambodge et la Thaïlande.

Avant son départ, Hor Namhong a déclaré à l'aéroport international de Phnom Penh que l'ouverture de la réunion du Conseil de sécurité lundi prochain est un "grand échec" pour la Thaïlande car cette dernière ne voulait pas de cette réunion.

Il a déclaré qu'à la réunion du Conseil de sécurité il "informera la réunion de l'invasion du territoire cambodgien par la partie thaïlandaise dans la zone proche du temple de Preah Vihear deux fois en 2008 et 2009, et de la dernière guerre qui a duré du 4 au 7 février".

"Et j'émettrai des suggestions au Conseil de sécurité de l'ONU pour assurer un cessez-le-feu permanent entre le Cambodge et la Thaïlande", a-t-il indiqué.

"Le Cambodge insiste pour que le conflit frontalier entre le Cambodge et la Thaïlande soit résolu pacifiquement, mais avec la participation d'une tierce partie", a-t-il poursuivi, ajoutant : "Les négociations bilatérales avec la Thaïlande sont obsolètes, c'est impossible".

Les affrontements armés entre les deux pays du 4 au 7 février ont tué au moins huit personnes et blessé 67 autres ; et des dizaines de milliers de villageois des deux pays voisins ont dû fuir.

La frontière entre la Thaïlande et le Cambodge n'a jamais été complètement délimitée. Bien que la Cour pénale internationale ait jugé en 1962 que le temple lui-même appartenait au Cambodge, le litige concernant le territoire de 4,6 km2 autour du temple n'a jamais été résolu.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine prolonge l'arrêt des droits d'exploitation du charbon pour prévenir la sur-exploitation
Chine : lancement de sites internet de dénonciation pour supprimer la corruption dans le système judiciaire
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi
Le développement pacifique, le meilleur choix pour la Chine et le monde
L'«image de la Chine » fait l'objet de discussions lors du Forum de Davos
Les 10 raisons pour lesquelles les Etats-Unis diabolisent la Chine
Quand la « Mère Patrie » en vient à friser l'incident diplomatique...