Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.02.2011 08h48
Gaza : 45% de chômage, l'UNRWA appelle l'Europe à obtenir la levée du blocus

L'Office de secours et de travaux de l'ONU pour les réfugiés de Palestine dans le Proche- Orient (UNRWA) a appelé les dirigeants des pays européens à travailler ensemble pour mettre un terme aux souffrances de la population de Gaza, où le taux de chômage atteint désormais un niveau record.

Lors d'une conférence de presse organisée mercredi soir, le porte-parole de l'agence onusienne, Chris Gunness, a indiqué que près d'un Palestinien sur deux en âge de travailler n'avait pas d'emploi et que le taux de chômage avoisinait 44,5% de la population active à la fin de 2010, et environ 45% à l'heure actuelle.

« Les revenus mensuels réels dans la bande de Gaza ont baissé de 9,5% entre le premier semestre de 2009 et la première moitié de 2010. Nous surveillons la situation dans la région, dans l'espoir que le monde cherche à développer de nouvelles stratégies pour mettre fin à la crise humanitaire », a-t-il poursuivi, avant de mettre en garde contre le risque de voir la situation continuer à empirer sans intervention internationale immédiate pour mettre fin au blocus israélien de Gaza.

Interrogé sur la probabilité d'un nouvel assaut israélien sur le territoire palestinien, Chris Gunness a estimé que Gaza avait « encore du mal à se remettre de l'opération « Plomb durci » lancée à l'hiver 2008/2009 ». « Toute autre mesure prise par Israël ne ferait qu'aggraver les ravages qui existent déjà », a-t-il ajouté.

Estimant aussi que la situation dans la région était « un véritable test pour la communauté internationale », le porte- parole de l'UNRWA a souligné que « pour mesurer réellement la réussite ou l'échec des dirigeants du monde », il faudra voir « s'ils aident ou abandonnent les Palestiniens de la bande de Gaza ».

En juin 2010, Israël a commencé à alléger son blocus de la bande de Gaza en autorisant davantage de biens à entrer dans le territoire palestinien. Il a toutefois maintenu les restrictions sur le béton, le fer et d'autres matériaux indispensables pourtant, selon l'ONU, à la reconstruction après les dommages causés par l'offensive israélienne de 2008-2009.

En janvier 2011, le secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires politiques, B. Lynn Pascoe, avait réaffirmé devant le Conseil de sécurité que l'objectif fondamental de l'ONU continuait d'être la revitalisation de l'économie de Gaza et la fin du blocus imposé par Israël.

Il a noté l'augmentation des niveaux d'importation et d'exportation de produits depuis l'allègement du blocus en juin 2010 mais a rappelé que ces niveaux étaient encore largement inférieurs à ceux de 2007.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine prolonge l'arrêt des droits d'exploitation du charbon pour prévenir la sur-exploitation
Chine : lancement de sites internet de dénonciation pour supprimer la corruption dans le système judiciaire
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi
Le développement pacifique, le meilleur choix pour la Chine et le monde
L'«image de la Chine » fait l'objet de discussions lors du Forum de Davos
Les 10 raisons pour lesquelles les Etats-Unis diabolisent la Chine
Quand la « Mère Patrie » en vient à friser l'incident diplomatique...