Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.01.2011 08h43
Une embuscade d'Al-Qaïda fait cinq morts dans le sud du Yémen

Des hommes armés d'Al-Qaïda ont tendu mercredi une embuscade à un véhicule du gouvernement qui transportait de l'argent accompagné de dizaines de soldats à Hadramout, province située dans le sud-est du Yémen, tuant cinq soldats et blessant d'autres, a annoncé un responsable de la sécurité provinciale.

« Les hommes armés d'Al-Qaïda ont intercepté un véhicule du bureau de poste national en route pour déposer des fonds dans la ville d'Al-Shahr à Hadramout, tuant cinq gardes de la sécurité et blessant les autres », a déclaré l'officiel à Xinhua par téléphone sous couvert d'anonymat.

« Ils ont pris tout l'argent et se sont enfui », a-t-il ajouté.

Plus tôt ce mois-ci, un certain nombre de militants d'Al-Qaïda ont pris en embuscade un véhicule de la compagnie d'électricité nationale à Zinjibar, chef lieu de la province d'Abyan, tuant quatre agents de l'Etat, dont un soldat, et blessant trois autres, selon le média officiel.

Les provinces australes et orientales du Yémen sont les théâtres de violents affrontements entre les militants d'Al-Qaïda et les soldats du gouvernement depuis 2009, qui ont fait au moins des dizaines de morts.

Sanaa tente d'aider les renseignements américains à lutter contre le terrorisme en intensifiant les opérations anti-Al-Qaïda dans le sud du Yémen depuis décembre 2009, date à laquelle un Nigérian apparemment entraîné par Al-Qaïda Yémen avait tenté de faire exploser un avion commercial américain à destination de Détroit.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : Wu Bangguo appelle à l'application efficace de la loi
Wu Bangguo : la Chine restera fidèle au socialisme, conformément à la loi
Le rôle de la Chine dans le monde
Face aux problèmes de circulation, Guangzhou met la pédale douce
La Chine a signé des listes d'achat pour près de 100 milliards de dollars ces deux derniers mois
La cohue des transports de la Fête du Printemps fait-elle partie de la culture chinoise ?
La « révolution de jasmin » est due à la rancune de la population et à la lutte pour le pouvoir