Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 14.01.2011 16h28
Un savant norvégien apprécie l'aide de la Chine à l'Europe

Jan Egeland, directeur de l'Institut norvégien des affaires internationales, a hautement apprécié l'assistance que la Chine a apportée à l'Europe en proie à une crise financière.

Dans un article publié jeudi dans le quotidien norvégien Aftenposten, Egeland a indiqué que 150 ans après que la Grande- Bretagne et d'autres pays occidentaux eurent imposé le commerce d'opium à la Chine, les pays européens frappés par la crise désirent maintenant obtenir des investissements et de l'assistance de la Chine.

Trois ans auparavant, personne ne pensait que la Chine devienne un contributeur pour sauver l'euro et sortir des pays européens de la faillite financière, a-t-il écrit dans son article.

"Nous vivons dans un monde qui connaît un changement radical. 2011 est l'année où nous allons voir enfin que le pesanteur économique et politique se déplace vers l'est", estime l'auteur de l'article.

L'Asie, l'Amérique latine, l'Afrique ainsi que le Moyen-Orient sont en grande partie marquées par l'optimisme, la croissance et les investissements. Mais au centre se trouve la Chine, qui investit en Europe et en Amérique, fair remarquer Egeland.

Il rappelle que Beijing, qui est déjà un grand investisseur en Grèce et mène des négociations avec l'Irlande, a acheté près de 50 milliards de dollars de dettes à l'Espagne. Le vice-Premier ministre chinois Li Keqiang vient d'achever une visite en Espagne, Allemagne et Grande-Bretagne, à la tête d'une délégation comprenant une centaine d'hommes d'affaires chinois.

Avec cette visite, poursuit Egeland, la Chine contribuera aux efforts visant à sortir l'Europe de la crise.

"On a toutes les raisons de croire que la Chine ne cherche pas à se venger de l'humiliation, mais veut maintenant aider aussi bien les Etats-Unis que l'Europe à éviter les chaos économiques. Les prêteurs gagnent peu quand les emprunteurs font faillite", a souligné Egeland.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : suspension de la production d'une usine sidérurgique à Beijing
La Chine annonce des politiques en faveur du développement des industries du logiciel et des circuits intégrés
La Chine contribue à soulager la crise de la dette européenne
Les étrangers connaissent-ils réellement la Chine ?
Comment les Français imaginent la Chine ?
Les excédents commerciaux de la Chine sont gonflés par des méthodes d'évaluation obsolètes
Une décennie de défis en perspective pour la Chine