Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.01.2011 12h54
Sondage : sept Grecs sur dix craignent un pire avenir en 2011

Sept citoyens grecs sur dix craignent que 2011 soit plus dure, notamment en termes économiques, pour leurs familles et le pays, mais espèrent que la Grèce ne fera pas faillite, d'après un sondage publié vendredi.

La peur, l'insécurité, le doute, la colère et la confusion sur l'avenir et ce qui doit être fait pour faire face à la crise de la dette qui a touché durement la Grèce cette année passée étaient les principaux éléments émergents de l'étude menée par Kappa Research pour le journal Sunday's Vima.

Environ 58,2 % des interrogés pensent que le pays a évité la menace de la banqueroute depuis le printemps, alors que 33,5 % pensent que le risque est encore là.

Grevé par un déficit budgétaire atteignant 15,4 % du PIB à la fin de l'année 2009, la Grèce a dû recourir à un mécanisme de soutien de l'Union monétaire et du Fonds monétaire international pour obtenir une aide financière et échapper à la banqueroute.

Un Grec sur deux se dit prêt à participer à d'autres grèves et manifestations. 30 % des interrogés ne rejettent pas le rachat des bâtiments, des usines et des routes publics, mais seuls 10 % soutiennent le vandalisme et la violence comme moyens de faire pression sur le gouvernement.

Le Premier ministre George Papandreou est toujours considéré comme la personne " la plus adéquate" pour sortir le pays de la crise pour 38,2 % des interrogés par rapport à 25,1 % pour Antonis Samaras, le leader du principal parti de l'opposition Nouvelle Démocratie.

Environ 91,6 % des interrogés accusent le précédent gouvernement conservateur d'être à l'origine de cette crise.

Un Grec sur six continue de soutenir l'euro et rejette l'idée que la Grèce sorte de la zone-euro.

Malgré les slogans contre l'UE et le FMI dans les manifestations, 70 % des citoyens grecs font confiance aux auditeurs étrangers plus qu'aux responsables locaux au niveau de la promotion des réformes structurelles en Grèce, selon le sondage.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine soutient le dialogue entre la RPDC et la République de Corée et insiste sur les pourparlers à six
Un haut fonctionnaire du PCC rencontre le premier chauffeur de train à grande vitesse de Chine
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse