Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.12.2010 08h11
Violents heurts à Rome après la victoire de Berlusconi à un vote de défiance

Des heurts violents ont émaillé une manifestation qui s'est déroulée mardi à Rome après que le Premier ministre Silvio Berlusconi eut survécu à un vote de défiance.

Des manifestants ont détruit les boutiques qui ont abaissé leurs rideaux de fer dans le centre de la capitale italienne, incendié des véhicules, jeté de la peinture et des fumigènes contre la Chambre des députés et se sont affrontés avec les forces de l'ordre.

La police a indiqué que les heurts ont fait au moins 50 blessés, dont des policiers.

D'après les organisateurs de la manifestation, près de 100.000 personnes ont défilé dans les rues de Rome.

Les manifestants s'attendaient à une défaite de M. Berlusconi et espéraient célébrer leur victoire lors de la manifestation.

La police anti-émeute a tenté d'empêcher les manifestants de s'approcher de la Chambre des députés avant de tirer des grenades lacrymogènes et de frapper des manifestants à coups de matraque.

Le Premier ministre italien a évité mardi la chute de son gouvernement en obtenant la confiance de la chambre basse du Parlement.

Le résultat final de ce vote de censure est de 311 "oui" contre 314 "non" et deux abstentions. M. Berlusconi a réussi à survivre à la Chambre où il ne possède pas une majorité solide. Peu avant le vote à la Chambre basse, le chef du gouvernement italien avait réussi à remporter un vote de confiance à la Chambre haute.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine souhaite que les pays concernées cessent les récriminations et stabilisent la situation dans la péninsule coréenne
Chine : l'APN va continuer ses discussions sur un amendement au Code pénal
Le football, symbole du combat de l'Afrique pour sa reconnaissance dans le monde (REPORTAGE)
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo
La plupart des membres de la communauté internationale ne soutiennent pas la décision erronée du jury du prix Nobel de paix
La France mène une diplomatie des « commandes » et les nouveaux pays émergents en sont la cible