Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 15.12.2010 13h28
L'Inde veut créer une relation gagnant-gagnant avec la Chine ( officiel)

La secrétaire indienne aux Affaires étrangères, Nirupama Rao, a déclaré que l'Inde souhaite mieux comprendre la Chine et créer une relation gagnant-gagnant avec ce pays.

Mme Rao s'est exprimée à ce propos lors d'une conférence d'affaires sino-indienne organisée lundi à New Delhi, deux jours avant la visite du Premier ministre chinois Wen Jiabao en Inde.

L'ancienne ambassadrice indienne en Chine a indiqué que l'Inde considère la Chine comme son plus grand voisin et a hâte "dans le sens réel et absolu de construire des ponts avec la Chine et de mieux comprendre la Chine, créant davantage une relation bénéfique".

Selon elle, les relations entre l'Inde et la Chine ont mûri et se sont améliorées comme le montrent la croissance substantielle du commerce bilatérale, les échanges universitaires plus fréquents et sa discussion franche avec le ministre chinois des Affaires étrangères, Yang Jiechi.

Mme Rao a ajouté que l'Inde espère recevoir plus d'investissements chinois, notamment dans le secteur des infrastructures.

Elle a également appelé les jeunes des deux pays à apporter de nouvelles idées au développement des relations sino-indiennes.

Lors de la conférence, l'ambassadeur indien en Chine S. Jaishankar a également souligné que la Chine et l'Inde partagent des intérêts communs sur de nombreux dossiers internationaux, ajoutant que les deux pays émergent ensemble en collaborant ensemble.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : l'APN va continuer ses discussions sur un amendement au Code pénal
Editorial du «Quotidien du peuple»: inauguration du 12e plan quinquennal
Le football, symbole du combat de l'Afrique pour sa reconnaissance dans le monde (REPORTAGE)
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo
La plupart des membres de la communauté internationale ne soutiennent pas la décision erronée du jury du prix Nobel de paix
La France mène une diplomatie des « commandes » et les nouveaux pays émergents en sont la cible