Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 15.12.2010 08h19
L'Iran reprendra en considération ses liens avec la Grande-Bretagne (député)

Le Parlement iranien envisagera de restreindre les liens entre l'Iran et la Grande-Bretagne, afin de réagir aux remarques récemment tenues sur la situation des droits de l'Homme dans le pays par l'ambassadeur de Grande-Bretagne en Iran, Simon Gass, a déclaré un responsable local.

Kazem Jalali, chef de la Commission de sécurité nationale et de politique étrangère du Parlement iranien, a déclaré dimanche dernier que la commission débattrait la semaine prochaine des modalités de la mise en oeuvre de cette décision, du fait que les propos de l'ambassadeur de Grande-Bretagne en Iran avaient constitué une ingérence dans les affaires internes iraniennes, a rapporté lundi la chaîne de télévision publique IRIB TV.

Dans un communiqué affiché sur le site web de l'ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran pour marquer vendredi dernier la Journée internationale des droits de l'Homme, M. Gass a critiqué la situation des droits de l'Homme en Iran.

"Le gouvernement britannique continuera à suivre de près les incidents survenus en Iran, au cours desquels les personnes ont été privées de leur liberté fondamentale", a-t-il affirmé.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : l'APN va continuer ses discussions sur un amendement au Code pénal
Editorial du «Quotidien du peuple»: inauguration du 12e plan quinquennal
Le football, symbole du combat de l'Afrique pour sa reconnaissance dans le monde (REPORTAGE)
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo
La plupart des membres de la communauté internationale ne soutiennent pas la décision erronée du jury du prix Nobel de paix
La France mène une diplomatie des « commandes » et les nouveaux pays émergents en sont la cible