Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 14.12.2010 08h05
France : fin de la prise d'otages dans une école maternelle à Besançon (PAPIER GENERAL)

Un commando policier français a réussi lundi à maîtriser un jeune homme armé de deux sabres pour mettre fin à une prise d'otages qui a duré plus de deux heures dans une école maternelle de Besançon (est), a-t-on appris de sources concordantes.

Arrivés en fin de la matinée dans l'école de Charles-Fourier avec un négociateur, une unité du Groupe d'intervention de la police nationale (GIPN) a donné l'assaut peu avant 13H00 (11H00 GMT), selon les médias français.

Trois enfants sont sortis de la classe vers 13H00 (11H00 GMT), dans laquelle sont entrés des infirmiers, a constaté un envoyé de Xinhua.

Les cinq enfants, de quatre à six ans, et leur institutrice ont été librérés, "sains et saufs", a déclaré le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, présent sur les lieux du drame.

L'opération de libération "s'est passée au moment de servir les repas", a poursuivi M. Chatel sur la chaîne de télévision LCI.

M. Chatel a salué l'heureux déounement de cette affaire, tout en applaudissant le "sang-froid remarquable" de l'institutrice qui avait accompagné les enfants tout au long de cet incident.


[1] [2] [3]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Editorial du «Quotidien du peuple»: inauguration du 12e plan quinquennal
La Chine disposée à coopérer avec l'UE sur le contrôle du commerce mondial des armes
La plupart des membres de la communauté internationale ne soutiennent pas la décision erronée du jury du prix Nobel de paix
La France mène une diplomatie des « commandes » et les nouveaux pays émergents en sont la cible
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo
La façon bien peu élégante de la Norvège de traiter la Chine
Qu'est-ce qui se cache derrière le "sacre" de Liu Xiaobo ? (COMMENTAIRE)