Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 07.12.2010 16h44
Fidel Castro rencontre le président est-timorais

L'ancien dirigeant cubain Fidel Castro a rencontré dimanche à La Havane le président est-timorais José Ramos-Horta, avant de conclure sa visite officielle de ses trois jours dans le pays insulaire.

"Cela a été une expérience merveilleuse (pour moi) d'avoir rencontré Fidel en bonne santé", a indiqué dimanche soir M. Ramos-Horta, à l'aéroport de La Havane avant de retourner chez lui.

Au cours de la réunion, ils ont discuté de la situation au Timor-Oriental et d'autres dossiers politiques internationaux, a confirmé le président est-timorais.

Durant sa visite, M. Ramos-Horta s'est vu décerner la plus haute distinction nationale cubaine, l'Ordre de José Marti, et a de son côté remis, de la part de son gouvernement, l'Ordre du Timor-Oriental du niveau de Grand Col, au dirigeant historique de la révolution cubaine, Fidel Castro, pour le remercier pour le soutien de Cuba à son pays dans les domaines de la santé et de l'éducation.

Les deux pays ont établi leurs relations diplomatiques le 20 mai 2002. Quelque 46.000 Est-Timorais ont suivi la méthode pédagogique cubaine "Oui, je peux" et 600 jeunes est-timorais sont devenus médecins après avoir reçu une formation à Cuba.

Cuba maintient également une brigade de 193 médecins et auxiliaires médicaux dans le pays asiatique. La santé, l'éducation, l'énergie, l'agriculture et les mines constituent les secteurs clé de la coopération entre Cuba et le Timor-Oriental.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Trois satellites Glonass russes s'écrasent dans l'océan Pacifique
La Russie et le Qatar respectivement désignés pays hôtes du Mondialde 2018 et 2022
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations