Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 07.12.2010 08h32
L'Inde et la France signent un accord sur la construction de deux réacteurs nucléaires

L'Inde et la France ont signé lundi un accord sur la construction de deux réacteurs nucléaires français dans l'ouest de l'Inde, parallèlement à quatre autres accords de coopération dans le secteur de l'énergie atomique.

Les deux réacteurs, de 1.650 mégawatts chacun, seront installés à Jaitapur dans l'Etat indien de Maharashtra (ouest), conformément à l'accord signé entre la compagnie indienne de l'énergie nucléaire (NPCIL) et le géant nucléaire français Areva, au terme des négociations entre le président français Nicolas Sarkozy, actuellement en visite à New Delhi, et le Premier ministre indien Manmohan Singh.

"La visite du président Sarkozy est le quatrième d'une série d'échanges de haut niveau entre l'Inde et la France au cours des trois dernières années. Cela reflète l'importance du partenariat stratégique. Les discussions ont couvert un large éventail de questions et ont été extrêmement productives", a déclaré M. Singh.

"Nous avons fait des progrès significatifs sur toutes les questions. Pour ce qui est de l'énergie nucléaire, les négociations ont ouvert la voie pour les réacteurs nucléaires à Jaitapur", a-t-il affirmé, ajoutant que plusieurs autres accords ont été conclus dans les domaines nucléaires, tels que la recherche et la formation, la sûreté nucléaire et la gestion des déchets.

Pour sa part, le président Sarkozy, qui a qualifié l'Inde de partenaire, a déclaré que la signature des deux réacteurs EPR n'était que le début.

M. Sarkozy a également réaffirmé le soutien de la France à la candidature de l'Inde pour l'adhésion au Groupe des fournisseurs nucléaires.

Les deux réacteurs s'inscrivent dans le cadre d'un projet de construction de six réacteurs nucléaires à Jaitapur, pour un montant de 25 milliards de dollars.

[1] [2]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Trois satellites Glonass russes s'écrasent dans l'océan Pacifique
La Russie et le Qatar respectivement désignés pays hôtes du Mondialde 2018 et 2022
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations