Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.12.2010 13h12
France : la recapitalisation du groupe nucléaire Areva "imminente" (ministre)

La recapitalisation du groupe nucléaire français Areva est "une étape imminente", a déclaré dimanche le ministre français chargé de l'Industrie, Eric Besson.

"Pour la première étape de la recapitalisation d'Areva, c'est imminent", a déclaré M. Bession, sur la radio Europe 1.

"Et quand je dis c'est imminent, je ne sais pas vous dire si c'est dans quelques heures ou dans quelques jours", a dit le ministre français, ajoutant les négociations "sont en cours".

"Ce qui a été arrêté, c'est l'idée qu'il y aurait une première étape avec une négociation, qui je crois, avance bien avec le fonds souverain du Koweït", a ajouté M. Besson.

Mercredi, la ministre française de l'Economie, Christine Lagarde, avait laissé entendre que les négociations sur l'ouverture du capital d'Areva se poursuivent et celles avec le Koweit progressent en particulier.

Selon des médias français, le Fonds souverain du Koweït (KIA, Kuwait Investment Authority), apporterait au groupe français 500 à 750 millions d'euros, et les pouvoirs publics français seraient prêts à injecter 250 millions d'euros. Et les négociations pourraient être ouvertes l'année prochaine avec le Fonds souverain du Qatar et le groupe japonais Mitsubishi Heavy Industries.

En juin 2009, Areva avait décidé de lever jusqu'à 3 milliards d'euros en offrant 15% de ses actions à des investisseurs. Le groupe français s'est engagé à boucler les opérations avant la fin de cette année.

L'action d'Areva vise à assurer ses ressources financières afin de réaliser ses projets et investissements.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Russie et le Qatar respectivement désignés pays hôtes du Mondialde 2018 et 2022
Un haut conseiller politique chinois appelle à déployer plus d'efforts pour combattre la pauvreté
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations