100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 25.11.2010 08h16
Crise irlandaise : l'aide extérieure estimée à 85 milliards d'euros

L'assistance financière que l'Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI) fourniront à l'Irlande pour régler sa crise de la dette souveraine est estimée à "85 milliards d'euros", a révélé mercredi le porte-parole du gouvernement français, François Baroin.

Le plan de sauvetage entre l'UE, le FMI et le gouvernement irlandais n'est pas complètement prêt, a indiqué M. Baroin, le ministre français du Budget, à l'issue d'un conseil des ministres.

Jeudi, le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel discuteront de cette question lors d'un entretien téléphonique, a poursuivi le porte-parole, lors d'un point de presse.

"Le président de la République a rappelé que la France était prête à actionner avec les partenaires de l'Union (européenne) le système de soutien financier mis en place au lendemain de la crise grecque", a ajouté le ministre.

Dimanche, le gouvernement irlandais avait présenté un plan quadriennal de consolidation budgétaire et de réformes structurelles, qui vise notamment près de 15 milliards d'euros d'économies additionnelles sur quatre ans.

Dans ce plan, le gouvernement irlandais avait sollicité une demande d'assistance financière de l'UE et du FMI, qui avaient donné une réponse favorable.

L'assistance sera apportée par le mécanisme de stabilisation financière européen, par le Fonds européen de stabilité financière (FESF) garanti par les Etats de la zone euro, par le FMI et par des contributions bilatérales, selon un communiqué publié par le ministère français de l'Economie.

Le montant de cette aide financière n'a pas officiellement rendu public. Mais des médias français ont évoqué 80 et 90 milliards d'euros.

Une délégation d'experts est actuellement à Dublin pour évaluer les besoins financiers et identifier les réformes structurelles à opérer. Cette mission doit durer environs semaines, a précisé Klaus Regling, le directeur général du FESF.

A l'issue de cette mission, l'UE et le FMI doivent signer avec l'Irlande un programme d'ajustement pour activer le mécanisme de stabilisation financière européen, et le EFSF sera chargé de lever des fonds pendant cinq à huit jours, a ajouté M. Regling, dans un entretien avec Le Monde.

Depuis l'éclatement de la bulle immobilière, dans la crise financière de 2008, le secteur bancaire irlandais, l'un des plus développés dans l'UE, pénalise le pays, qui a recouru à la finance publique pour un sauvetage. Ce sauvetage a fait monter le budget public du "Tigre celtique".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine souhaite voir des relations saines avec le Japon (MAE)
Le Premier ministre chinois en visite officielle en Russie
Quelle contribution les Chinois devront apporter au monde au 21ème siècle ?
Deux Europes dans la crise de la protection sociale
Sarkozy forme un nouveau gouvernement en préparation de la présidentielle (ANLAYSE)
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?