100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 24.11.2010 11h43
Cambodge : les victimes de la bousculade meurtrière indemnisées

Les victimes de la bousculade meurtrière qui s'est produite lundi soir sur un pont de Phnom Penh, lors de la fête de l'eau, ont reçu de l'argent du propriétaire du pont mardi.

"Personne ne s'attendait à ce qu'une tragédie comme celle-là se produise et le contrôle des flux des piétons sera la principale mesure de prévention que nous prendrons à l'avenir", a déclaré le président de la Canadia Bank, Pung Kheau Se, qui est également propriétaire de l'île Diamant et de son pont, lors de sa visite des victimes à l'hôpital Calmette.

Les familles des personnes qui ont trouvé la mort ont toutes reçu 1.000 dollars américains chacune, et les blessés ont perçu quant à eux 200 dollars américains.

M. Pung a déclaré que les secours envoyés par le gouvernement sont arrivés dans les temps et étaient bien organisés.

D'après un membre du personnel de l'hôpital, un des plus grands de la capitale cambodgienne, plus de 140 blessés ont été admis et 140 décès ont également été enregistrés depuis lundi soir, après la bousculade qui s'est produite sur le pont de l'île Diamant au dernier jour du festival cambodgien de l'eau.

La tragédie a fait au moins 375 morts et 755 blessés. Après une panique soudaine, certains se sont noyés, d'autres ont suffoqué et d'autres encore ont été piétinés.

Le Festival de l'eau qui dure trois jours, le plus grand festival annuel du pays, a attiré cette année plus de 3 millions de Cambodgiens, pour la plupart des zones rurales.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Premier ministre chinois en visite officielle en Russie
Shanghai pleure les victimes de l'incendie meurtrier d'une tour résidentielle
Quelle contribution les Chinois devront apporter au monde au 21ème siècle ?
Deux Europes dans la crise de la protection sociale
Sarkozy forme un nouveau gouvernement en préparation de la présidentielle (ANLAYSE)
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?