100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.11.2010 09h32
La France rejette les conditions d'AQMI pour la libération des otages français

La France a souligné vendredi qu'elle ne laisse pas "dictée à l'extérieur par qui que ce soit", en réaction aux conditions posées par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) pour la libération des otages français, dont le retrait des troupes françaises d'Afghanistan.

"La France ne peut accepter que sa politique soit dictée à l'extérieur par qui que ce soit", a déclaré vendredi la ministre française des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie dans un communiqué.

"La France fait tout ce qui est en son pouvoir pour que tous les otages, où qu'ils soient, soient libérés sains et saufs", a-t- elle indiqué.

Dans un enregistrement audio diffusé jeudi par la chaîne de télévision qatarienne Al-Jazira, le chef d'AQMI, Abdelmalek Droukdel, a déclaré que pour obtenir la libération des otages français, le gouvernement francais doit retire ses troupes en Afghanistan et négocier avec Oussama ben Laden.

Cinq Français ont été enlevés le 16 septembre sur le site d'Arlit (nord du Niger) avant d'être transférés ensuite au Mali. L' enlèvement a été revendiqué par AQMI, qui avait exécuté en juillet dernier un otage français au Sahel.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine salue la démarche positive du Soudan en faveur d'un référendum dans le sud
Des pratiques illégales de travail à l'origine de l'incendie de Shanghai
Deux Europes dans la crise de la protection sociale
Sarkozy forme un nouveau gouvernement en préparation de la présidentielle (ANLAYSE)
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI