100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.11.2010 07h58
Le nouveau gouvernement kirghiz doit être établi d'ici le 27 novembre (présidente)

La présidente kirghize Roza Otounbaïeva a déclaré mercredi que le Parlement nouvellement élu devait choisir un Premier ministre et former un nouveau gouvernement d'ici le 27 novembre.

"Je vous (les parlementaires) demande d'agir sans prendre en compte les intrigues politiques et de choisir le Premier ministre dans le cadre de la formation d'un nouveau gouvernement d'ici le 27 novembre, et ce dans l'intérêt de la population", a déclaré Mme Otounbaïeva lors de la première session du nouveau Parlement kirghiz.

"Les intérêts et ambitions personnelles ne doivent pas prendre le pas sur les intérêts de l'Etat. La Constitution comporte toutes les garanties nécessaires permettant aux cinq partis de travailler ensemble, et ce dans l'intérêt du peuple", a-t-elle ajouté.

"Un nouveau gouvernement doit comprendre les spécialistes de haut niveau, et ne pas être composé seulement de membres issus de certains partis", a-t-elle souligné.

Le nouveau Parlement kirghiz a suspendu mercredi les séances pour une période indéfinie afin de "permettre aux partis de se consulter sur la formation d'une coalition", a déclaré Omurbek Tekebayev, dirigeant de la faction parlementaire pro-gouvernementale, le parti Ata-Meken.

La Commission centrale électorale a annoncé le 1er novembre les résultats définitifs des élections du 10 octobre, suite auxquelles cinq partis ont fait leur entrée au Parlement, dont le parti d'opposition Ata-Jurt, doté de 8,47 % des voix.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Nouvelles règles de détermination des peines pour les infractions en matière de cyberattaques
Rencontre à Beijing entre les PM Wen Jiabao et David Cameron
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts