100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 11.11.2010 11h54
Ahmadinejad : l'Iran ne discutera pas la question du nucléaire avec les grandes puissances

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a indiqué mercredi que l'Iran ne discutera pas la question du nucléaire avec lors des futurs pourparlers avec les grandes puissances, selon la télévision d'Etat.

L'Iran ne fera pas de concessions sur ses droits au nucléaire et la république islamique ne discutera que des problèmes internationaux, a indiqué M. Ahmadinejad dans un discours à Qazvin, ville du centre du pays, retransmis à la télévision.

"L'Iran est prêt à discuter sur des bases équitables afin d'aider à résoudre les problèmes actuels, à attenuer les préoccupations internationales et à créer la paix et la sécurité dans le monde", a-t-il déclaré, ajoutant que la République islamique ne discutera jamais de ses droits absolus.

La nation iranienne ne permettrait jamais à personne de violer ses droits légitimes même pas d'un iota, a-t-il martelé, exprimant la bonne volonté de la République à négocier sur la justice et le respect, selon Press TV.

Il a indiqué qu'il faut que l'Occident s'asseye autour de la table de négociation avec un statut égal et sur la base du respect mutuel. He said the West should sit down at the negotiating table with an equal status and based on mutual respect.

"Dans de telles conditions, l'Iran peut discuter des questions mondiales," a-t-il indiqué selon le reportage.

M. Ahmadinejad a indiqué que l'Iran a déjà annoncé que les pays occidentaux devraient changer leurs positions sur de nombreuses questions mondiales.

"Si certains d'entre vous pensent toujours à l'odieux comportement colonialiste, vous devez savoir que la réponse de l'Iran sera la même comme par le passé," a prévenu M. Ahmadinejad.

Il a également souligné l'importance du respect des droits des nations et a indiqué que "Si l'ancien président américain (George W. Bush) avait respecté les droits des autres nations, les événements du 11 septembre ne seraient jamais arrivés," d'après le reportage.

"Si vous aviez du respect pour les nations, l'Irak et l'Afghanistan n'auraient jamais été occupés et des centaines de milliers de personnes n'y auraient pas été tuées, blessées ou déplacées," a-il déclaré s'adressant à l'Occident.

L'Iran acceptera toute main tendue avec honnêteté, mais couperait toute celle qui sera avec tromperie, a-t-il prévenu selon Press TV.

L'Iran a réitéré que ses probables discussions avec les cinq membres permanents du Conseil de sécurité et l'Allemagne (G5+1) ne concerneront pas la question controversée du nucléaire du pays, mais devraient englober une gamme variée de questions mondiales d'intérêt pour les deux parties.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Rencontre à Beijing entre les PM Wen Jiabao et David Cameron
Chang'e 2 photographie la baie des arcs-en-ciel
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts