100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.11.2010 08h18
Elections américaines : les républicains en bonne position, les problèmes persistent (ANALYSE)

Sur fond de colère populaire accrue imputable à un taux de chômage élevé et à la stagnation économique endurée depuis deux ans, de nombreux électeurs américains se rendront aux urnes mardi dans l'intention de vaincre les démocrates.

Les républicains devraient s'adjuger la majorité à la Chambre des représentants et obtenir davantage de sièges au Sénat. Même s'ils ne recueillaient pas le nombre de suffrages nécessaires à l'obtention d'une majorité parlementaire, ils pourraient facilement bloquer toute législation démocrate.

Les électeurs sont mécontents du taux de chômage élevé attribuable à la pire récession connue dans les années 1930 et en tiennent responsable le Congrès, dont la majorité est détenue par les démocrates.

Selon un sondage publié dimanche par USA Today/Gallup, les républicains, dotés d'une avance importante sur les démocrates dans les enquêtes d'opinion, pourraient obtenir les plus de 40 sièges nécessaires à l'obtention du contrôle de la Chambre des représentants.

Entre 52% et 55% des électeurs ont déclaré être favorables aux candidats républicains, tandis que de 40% à 42% préfèrent porter leurs suffrages sur les candidats démocrates, indique le sondage.

Le soutien au Congrès a engistré son niveau record à la baisse, 21% des Américains approuvant l'action du Congrès, selon l'institut Gallup.

La popularité du président Barack Obama, qui s'élève actuellement à 45%, contre 70% enregistré peu après son investiture, a contribué à instaurer une atmosphère macabre au Congrès, dont la majorité est détenue par les démocrates, ont expliqué des experts.

L'ire de la population ne s'exerce pas uniquement à l'encontre des démocrates, mais bien contre l'ensemble du Congrès.

Selon un sondage de Rasmussen, 65% des électeurs estiment qu'il vaut mieux dissoudre le Congrès.

"Nous sommes actuellement dans une drôle de situation, les républicains, bien que très impopulaires,étant en mesure de remporter une importante victoire", a estimé John Fortier, de l'Institut de l'entreprise américaine.

Pourtant, même si les républicains remportaient les élections de mi-mandat, peu de changements seraient observés après le scrutin.

Le Congrès deviendra plus querelleur. "Il sera difficile de passer quelque chose au Congrès" selon Darrell M. West, vice-président et directeur des études sur la gouvernance à l'Institution de Brookings.

Par ailleurs, le taux de chômage pourrait rester élevé durant les années à venir, voire pendant une décennie selon certains économistes, et le Fonds monétaire international prévoit que le chômage ne décroîtra pas en dessus du seuil de 8% avant 2013.

"L'opinion des électeurs se forge sur l'essentiel, et si la nouvelle majorité parlementaire ne parvient pas à des résultats, il deviendra aussi impopulaire que l'actuel Congrès", a averti M. West.

Les impôts et le budget figureront parmi les priorités du programme gouvernemental après les législatives de mi-mandat, qui pourraient donner lieu à des débats enfiévrés, ont encore prévu des analystes.

Les Américains doivent renouveler les 435 sièges de la Chambre des représentants ainsi que 37 des 100 sièges que comporte le sénat et que 37 postes de gouverneurs sur 50.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Opération d'essais de l'oléoduc entre la Chine et la Russie
Editorial : l'Expo 2010 de Shanghai, une opportunité d'étudier le futur au milieu de défis
Le Quotidien du Peuple appelle à intensifier les efforts pour améliorer le travail concernant les intérêts du peuple
L'adoption du projet de loi sur la retraite en France a une grande importance pour l'Europe
Qui est vraiment Liu Xiaobo ?
Chine : Le Quotidien du peuple souligne une réforme politique étape par étape
Le Sénat français a adopté le projet de loi sur la retraite à 62 ans