100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.10.2010 07h55
Sommet tripartite entre Sarkozy, Merkel et Medvedev à Deauville

Le président français Nicolas Sarkozy, la chancelière allemande Angela Merkel et le président russe Dmitri Medvedev se sont réunis lundi soir à Deauville (nord-ouest) pour un sommet centré sur la sécurité en Europe, ont constaté des journalistes de Xinhua.

"Notre rencontre avec le président russe a notamment pour objet de renforcer la base de notre confiance dans nos relations avec la Russie", a déclaré Mme Merkel, à l'issue d'un entretien bilatéral avec M. Sarkozy.

"Depuis la fin de la guerre froide, la Russie est un partenaire statégique de l'Europe. Je crois qu'il y a énormement de convergence entre nous sur les grandes menaces", a rappelé la chancelière allemande.

"Si l'on développe la confiance entre nous, nous saurons nous donner les moyens de conduire ensemble une stratégie face aux menaces", a-t-elle ajouté.

"Nous pensons tous les deux que la guerre froide est terminé, que le Pacte de Varsovie est terminé, que l'Union soviétique, c'est le passé, et donc les Russes sont nos amis", a indiqué pour sa part M. Sarkozy devant les journalistes.

"Nous voulons être les amis des Russes, nous avons beaucoup de chose à construire ensemble", a poursuivi le président français.

"Les risques et les menaces qui pèsent sur la Russie, sur l'Allemagne et sur la France sont les mêmes et on a bien mieux à faire que de s'opposer", a ajouté M. Sarkozy.

Les deux dirigeants ont accueilli ensemble M. Medvedev devant un hôtel de luxe à Deauville, et ont posé sur le tapis rouge pour la séance photo avant leur dîner de travail, fermé à la presse.

Ils doivent poursuivre leurs discussions mardi matin avant de donner une conférence de presse commune à la mi-journée.

Ce sommet tripartite sera une occasion pour les trois pays d' avoir des échanges approfondis sur leur partenariat, ainsi que sur la sécurité en Europe, selon la présidence française.

Cette rencontre permettra également, à quelques semaines du sommet du G20 à Séoul (Corée du Sud), d'évoquer les sujets d'intérêt commun entre les trois pays et les perspectives de la présidence française du G20 et du G8 en 2011.

Selon l'Elysée, les questions de l'Iran et de l'Afghanistan, le processus de paix au Moyen-Orient, le partnariat entre l'Europe et la Russie, ainsi que les relations entre l'Otan et la Russie seront aussi à l'ordre du jour de ce sommet.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un test d'évaluation de la culture américaine (USCAT) va être introduit en Chine
La Chine accorde l'importance au rôle positif de la religion dans la promotion de l'harmonie sociale
Le prix Nobel de la paix induit en erreur
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »