100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.10.2010 16h10
Australie : le leader de l'opposition taxe la PM de "bâtardise machiavellique"

Le dirigeant de l'opposition australienne, Tony Abbott, de retour d'une visite en Afghanistan, a critiqué mardi une nouvelle fois la Premier ministre Julia Gillard, la qualifiant d'experte en "bâtardise machiavellique".

M. Abbott a affirmé avoir été victime d'une "embuscade politique soigneusement tendue" concernant sa récente visite en Afghanistan.

"La Premier ministre savait parfaitement que j'avais prévu de rendre visite aux soldats (australiens) et ses propos insinuant que je n'en avais pas l'intention étaient donc pur mensonge", a déclaré M. abbott à la station de radio Macquarie.

"C'était, je pense, une embuscade politique soigneusement tendue", a indiqué le leader de l'opposition australienne, "il n'y a pas de doute là-dessus. Quand il s'agit de bâtardise machiavellique, le Parti travailliste est champion du monde".

M. Abbott a fait ces remarques suite à la montée de la popularité de Mme Gillard dans un récent sondage. Selon un sondage de l'institut Newspoll, 52% des Australiens considèrent Mme Gillard comme leur Premier ministre préférée, soit deux points de plus qu'il y a quatre semaines, contre 31% d'opinions favorables pour M. Abbott.

M. Abbott est rentré lundi d'une visite en Afghanistan, et a accusé Mme Gillard de rester silencieuse sur ses programmes de visite en Afghanistan pour marquer des points sur la scène politique intérieure.

"La tragédie est que nous avons des soldats en Afghanistan qui font un très bon travail dans des circonstances très dures, et ils ne méritent pas tous ces marchandages politiciens à commencer par ceux de la Premier ministre qui brouille la perception de l'opinion publique sur leur mission", a souligné M. Abbott.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un dirigeant chinois observe le grand défilé militaire de la RPDC
Porte-parole : Attribution du prix Nobel de la paix à Liu Xiaobo pourrait endommager les relations sino-norvégiennes
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?