100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 11.10.2010 08h35
Afghanistan : un mort et neuf blessés dans un attentat à la voiture piégée

Au moins une personne a été tuée et neuf autres blessées dans un attentat suicide à la voiture piégée dimanche dans le district d'Ismael Khil, dans la province de Khost, dans l'est de l'Afghanistan, a affirmé un responsable local.

"L'explosion, apparemment un attentat à la voiture piégée, a visé les forces de sécurité sur une route dans le district d'Ismael Khil cet après-midi, blessant neuf personnes, dont cinq enfants", a affirmé le gouverneur du district Wali Shah Humat à Xinhua.

Quatre autres personnes blessées sont des gardiens locaux qui accompagnaient les troupes étrangères, a-t-il ajouté, il n'y a pas eu de blessé du côté des forces menées par l'OTAN.

Le kamikaze conduisant la voiture piégée a été tué dans l'explosion, selon lui.

Le service de presse de la coalition dans la province de Khost a confirmé cet incident et affirmé qu'un véhicule a été endommagé dans l'explosion.

Un porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, qui a parlé aux journalistes par téléphone depuis un endroit non localisé, a réclamé l'attentat et a affirmé que huit soldats de la force internationale ont été tués dans l'explosion. Le gouverneur Humat a rejeté ces remarques, affirmant qu'il n'y a pas eu de dégâts du côté des forces internationales.

Six policiers ont été tués vendredi dans la même province, dans le district de Musa Khil, dans une attaque contre un poste de la police locale.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Porte-parole : Attribution du prix Nobel de la paix à Liu Xiaobo pourrait endommager les relations sino-norvégiennes
Engouement pour l'investissement dans l'or
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?