100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.10.2010 07h52
La Chine et la Turquie établiront des relations de coopération stratégiques

La Chine et la Turquie établiront des relations de coopération stratégiques afin de promouvoir les rapports politiques et économiques entre les deux pays, ont déclaré vendredi les dirigeants chinois et turc.

C'est ce qu'ont annoncé le Premier ministre chinois Wen Jiabao, en visite en Turquie, et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, lors d'une conférence de presse tenue conjointement au terme de leur entretien.

M. Wen a déclaré que M. Erdogan et lui avaient convenu d'un large consensus durant leur entretien, ajoutant que la décision d'établir des relations de coopération stratégiques entre les deux pays aurait une importante influence sur la paix et le développement mondiaux.

La Chine et la Turquie sont confrontées conjointement à trois menaces: le terrorisme, le séparatisme et l'extrémisme et partagent des intérêts communs, à savoir la sauvegarde de l'intégrité territoriale et de la souveraineté, a-t-il indiqué.

La Chine continuera à approfondir la confiance politique mutuelle avec la Turquie et à prendre des mesures actives pour promouvoir les échanges commerciaux avec ce pays, dont l'influence dans les affaires régionales et internationales attire l'attention de la Chine, a déclaré M. Wen.

La Chine encouragera les entreprises chinoises à investir en Turquie et facilitera la coopération dans divers domaines économiques, tels que les projets énergétiques, la construction des ponts et le secteur financier, a-t-il ajouté.

M. Erdogan a déclaré de son côté avoir eu un entretien très réussi avec M. Wen et que la Turquie et la Chine adopteraient une nouvelle démarche dans le cadre des relations bilatérales.

"La Chine et la Turquie entretiennent une amitié de longue date. Nos relations entrent actuellement dans une nouvelle phase de développement", a indiqué le PM turc.

La Turquie souhaite une coopération plus étroite avec la Chine au sein des organisations internationales, a-t-il ajouté.

Dans le domaine économique, les deux pays ont convenu d'augmenter leurs échanges commerciaux jusqu'à 50 milliards de dollars d'ici 2015 et jusqu'à 100 milliards de dollars avant 2020, a indiqué M. Erdogan.

Les échanges commerciaux entre la Chine et la Turquie ont dépassé 10 milliards de dollars en 2009, selon des statistiques officielles.

M. Erdogan a également ajouté que la Turquie souhaitait que les deux pays utilisent leur propre monnaie dans le cadre de leur commerce bilatéral.

La Chine et la Turquie ont signé plus tôt dans la journée huit accords de coopération dans les domaines du commerce, de la construction des chemins de fer, des infrastructures, de la communication et des échanges culturels.

La Turquie envisage de construire 4 500 à 5 000 km de chemins de fer et souhaite la coopération avec la Chine dans le cadre de ces projets.

La Chine a décidé de fournir un soutien financier à ces projets, mais sous conditions, a-t-il ajouté.

La Turquie a également l'intention de construire un chemin de fer reliant la plus grande ville turque, Istanbul, à la capitale chinoise Beijing, a ajouté le PM turc.

M. Wen a déclaré qu'une meilleure communication culturelle contribuerait au renforcement des relations sino-turques, ajoutant que les deux civilisations anciennes devraient entretenir davantage de dialogue et d'échanges.

Une manifestation culturelle baptisée "Expérience Chine en Turquie" aura lieu à Ankara, capitale turque, et à Istanbul, suite à la visite de M. Wen.

Le Premier ministre chinois est arrivé dans la nuit de jeudi à vendredi en Turquie, après avoir effectué une visite en Grèce, en Belgique et en Italie. Il se rendra à Istanbul vendredi plus tard.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Nouvelles règles de détermination des peines pour les infractions en matière de cyberattaques
Rencontre à Beijing entre les PM Wen Jiabao et David Cameron
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts