100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 08.10.2010 13h45
Australie : un débat sur la guerre en Afghanistan prévu en novembre

Un débat parlementaire sur l'engagement australien dans la guerre en Afghanistan aura très probablement lieu en novembre, a indiqué vendredi le dirigeant du parti des Verts australien Bob Brown.

La date du débat n'a pas encore été fixée, mais il fait partie de l'accord que le gouvernement a signé avec les Verts après les élections générales du 21 août.

Selon M. Brown, l'Australie doit suivre l'initiative des Etats-Unis et des pays européens et doit également organiser un débat parlementaire sur l'avenir de la guerre, ajoutant qu'une victoire militaire en Afghanistan n'était pas en vue.

"Nous n'avons pas de stratégie de sortie, pas d'échéance finale, pas de plan de retrait, et nous n'avons pas pris l'engagement envers nos troupes que cette guerre se terminerait dans un avenir proche", a indiqué vendredi M. Brown à l'agence de presse australienne ABC.

"Il est temps que nous commencions à nous concentrer sur ces questions. Elles sont très importantes. C'est ici, au parlement, que la décision doit être prise".

M. Brown a rejeté les appels des partis de l'opposition à déployer davantage de troupes et de ressources, rappelant que les Verts étaient pour le retrait sécurisé des troupes le plus tôt possible.

"Les Verts maintiennent leur position : nous souhaitons maintenant faire rentrer les troupes australiennes en toute sécurité", a-t-il déclaré vendredi dans un communiqué.

Un total de 21 soldats australiens sont morts en Afghanistan depuis le déclenchement de la guerre en 2001.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Une délégation du PCC effectuera une visite officielle en RPDC
Le Premier ministre chinois avance une proposition sur la coopération Asie-Europe
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?