100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 07.10.2010 15h03
Le PM chinois appelle l'UE à reconnaître à la Chine le statut d'économie de marché

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a appelé mercredi à Bruxelles l'Union européenne (UE) à reconnaître à la Chine le statut d'économie de marché et à lever l'embargo européen sur les armes à destination de la Chine.

Dans son discours prononcé lors du sommet Chine-UE tenu à Bruxelles, en Belgique, M. Wen a indiqué que ce sommet, qui constitue la plateforme la plus importante pour les pourparlers politiques bilatéraux, devrait être l'occasion d'agir pour mettre fin à deux difficultés majeures.

Le sommet devrait renforcer son rôle comme émetteur de directives stratégiques, et ouvrir la voie pour la nouvelle progression des relations Chine-UE, a déclaré M. Wen lors du sommet, qu'il a co-présidé avec le président du Conseil européen Herman Van Rompuy et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso.

La Chine oeuvrera de concert avec l'UE pour parvenir à un développement équilibré et durable du commerce bilatéral, pour améliorer l'environnement de l'investissement et renforcer la coopération pour la mise en place de mesures financières et fiscales, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, a continué M. Wen, les deux pays doivent concerter leurs efforts pour élargir la coopération dans les domaines des hautes technologies et des échanges entre les peuples, pour faire avancer la réforme du système financier international et pour maintenir la coordination sur le changement climatique, la sécurité énergétique et les dossiers régionaux difficiles.

Tous les pays responsables doivent s'abstenir de déclencher des guerres commerciales ou monétaires, a indiqué le Premier ministre chinois, en exprimant le souhait de voir la partie européenne prendre une position objective et juste concernant le taux de change du RMB (monnaie chinoise).

La Chine a exprimé son soutien et sa confiance au bloc des 27 pays-membres qui constituent l'UE, et est sûre qu'une UE forte et stable est un soutien pour le monde ainsi que pour la Chine, a-t-il souligné.

La Chine est ravie de voir que l'UE a résisté à la période la plus difficile de la dernière crise financière mondiale, qu'elle a stabilisé son secteur financier et qu'elle a réalisé d'importants progrès dans son processus d'intégration, et le gouvernement chinois est confiant sur le fait que l'UE est promise à un avenir radieux, a déclaré le PM chinois.

Il a également exprimé l'espoir que l'UE traite le développement de la Chine de manière objective et juste, qu'elle respecte les préoccupations majeures et les intérêts fondamentaux de la Chine et qu'elle formule des politiques plus positives et plus visionnaires envers la Chine, afin de mieux développer le partenariat stratégique global entre les deux parties, a souligné M. Wen.

De leur côté, les dirigeants de l'UE ont remercié le soutien ferme de la Chine dans leur lutte contre la crise financière, en soulignant que les deux parties avaient de nombreux intérêts communs et que le renforcement des relations avec la Chine était une priorité de la politique extérieure de l'UE.

Les deux parties doivent profiter du sommet et d'autres instances pour définir les grandes lignes du développement futur des relations bilatérales, pour promouvoir les échanges et la compréhension mutuelle, pour s'efforcer de trouver de meilleures solutions aux différends et aux frictions, afin de rendre plus efficace la coopération bilatérale, ont ajouté les dirigeants européens.

La partie européenne s'oppose aux guerres commerciales et monétaires ainsi qu'aux autres formes de protectionnisme, et est disposée à oeuvrer de concert avec la Chine pour élargir le commerce bilatéral et les investissements mutuels, promouvoir la coordination sur les affaires internationales, s'attaquer aux problèmes du changement climatique et de la crise financière internationale et relever les autres défis mondiaux, ont-ils ajouté.

A l'issue du sommet, la Chine et l'UE ont publié un communiqué de presse conjoint, dans lequel ils s'engagent à ouvrir une nouvelle phase dans leurs relations.

"Ils ont convenu d'intensifier les discussions sur les moyens de promouvoir le commerce et les investissements bilatéraux, en levant les barrières commerciales et en assurant un climat commercial favorable au nouveau développement du commerce et des investissements", déclare le communiqué.

Les deux parties ont réitéré que davantages d'efforts communs étaient nécessaires pour mettre en oeuvre des politiques fiscales plus fermes qui assureraient la durabilité des finances publiques tout en permettant une croissance saine, ajoute le communiqué, qui met aussi l'accent sur la nécessité d'intensifier l'ajustement structurel visant à rendre la croissance plus durable et plus équilibrée.

Il reste un défi mondial d'urgence pour assurer la stabilité financière et un environnement ouvert pour le commerce et les investissements, et le sommet du G20, prévu en novembre à Séoul, en Corée du Sud, devrait lancer une action synchronisée pour la mise en place de bases solides visant une croissance économique robuste, durable et équilibrée, souligne le communiqué.

Les deux parties s'engagent également à approfondir la coopération dans le domaine de l'énergie renouvelable, à poursuivre les négociations sur le changement climatique et chercher des résultats globaux et équilibrés lors de la conférence des Nations Unies sur le changement climatique prévue en décembre au Mexico, selon le document.

La Chine et l'UE soutiennent l'initiative visant à achever la réforme des quotas du Fonds monétaire international (répartition du capital du Fonds), d'ici le sommet du G20, ajoute le communiqué.

Les deux parties ont également exprimé leur soutien total à une série de programmes d'échanges destinés à créer des ponts entre les différentes civilisations et à promouvoir la compréhension mutuelle et l'amitié entre les jeunes chinois et européens.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Une délégation du PCC effectuera une visite officielle en RPDC
Le Premier ministre chinois avance une proposition sur la coopération Asie-Europe
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?