100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.10.2010 11h48
La France réaffirme être face à une menace terroriste
La police parisienne a brièvement évacué, le 28 septembre, la Tour Eiffel à la suite d'une alerte à la bombe, qui s'est évérée fausse.

Le ministre français de l'Intérieur Brice Hortefeux a réaffirmé mardi l'existence d'"une menace terroriste" sur le territoire français ainsi dans le reste de l'Europe.

S'exprimant devant l'Assemblée nationale, M. Hortefeux a souligné qu'il ne fallait "ni surestimer, ni sous-estimer" cette menace.

Il a toutefois déclaré la nécessité d'"informer sans alarmer" et de ne pas exagérer et ne pas non plus être dans le déni de réalité".

"Nous sommes à la fois vigilants et réactifs", a déclaré le ministre français.

"La menace est réelle, notre vigilance est totale et chaque Français doit bien savoir que nous mettons tout en oeuvre pour assurer leur sécurité et leur protection", a-t-il ajouté.

Lundi, les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne avaient tous mis en garde contre le danger d'attaques terroristes en Europe. Pour Londres, il existe notamment des risques de telles attaques en France et en Allemagne.

Selon les médias français, les services antiterroristes français ont procédé mardi à douze interpellations dans la mouvance islamiste dans le sud de la France. Trois hommes ont été arrêtés près de Bordeaux et à Marseille après la découverte de leurs liens présumés avec un islamiste arrêté en Italie et neuf autres dans une enquête en cours menée par un juge antiterroriste parisien.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Départ d'un conseiller d'Etat chinois pour la Russie afin d'assister à une conférence internationale sur la sécurité
La Chine et la Grèce désirent approfondir leur partenariat stratégique
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?