100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 04.10.2010 11h59
L'Australie n'instaurera pas nécessairement une taxe carbone (ministre)

Le ministre australien de la politique régionale, du développement régional et de la gouvernance locale, Simon Crean, a tenté dimanche de désamorcer la polémique sur la mise en place d'une taxe carbone en Australie destinée à lutter contre le changement climatique.

M. Crean a tenu ces propos suite à la déclaration de la coalition conservatrice (opposition) accusant la Première ministre Julia Gillard d'avoir trompé les Australiens en décidant d'instaurer finalement une taxe carbone.

A la veille des élections fédérales du 21 août, Mme Gillard avait écarté la possibilité d'introduire une taxe carbone. Mais suite à l'appel lancé par Marius Kloppers, directeur général de l'entreprise BHP Billiton, demandant de considérer la taxe carbone comme un effort nécessaire pour lutter contre le changement climatique, le projet est de nouveau à l'ordre du jour.

M. Crean a indiqué que la situation politique en Australie a changé après les élections, insinuant que les négociations avec les Verts et les candidats indépendants ont pris une plus grande importance.

Il a démenti l'idée selon laquelle la Première ministre a "cédé" aux Verts sur le changement climatique, soulignant le fait que l'Australie ne va pas nécessairement mettre en place une taxe carbone.

"Elle n'a pas cédé. Elle n'a pas déclaré soutenir la taxe carbone. Ce qu'elle a dit est que la taxe carbone sera à l'ordre du jour", a indiqué dimanche M. Crean à la chaîne de télévision ABC.

De son côté, l'ancien ministre du Travail et actuel ministre du Commerce, Craig Emerson, a indiqué que le gouvernement avait discuté de la taxe carbone bien avant les élections.

La mise en oeuvre d'une telle mesure pourrait contribuer à améliorer les relations internationales, a-t-il noté.

"Si les autres pays estiment que nous faisons bien d'instaurer une taxe carbone, ça sera une bonne chose", a-t-il déclaré à la chaîne d'information Sky News.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wu Bangguo rencontre le roi du Cambodge
La Chine prête à travailler avec la nouvelle direction du parti au pouvoir de la RPDC
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?