100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.10.2010 14h46
Les Palestiniens suspendent leurs négociations avec Israël, mais restent en contact avec les Américains (SYNTHESE)

L'Organisation de libération de la Palestine (OLP) et le Fatah, dirigés tous deux par le président palestinien Mahmoud Abbas, ont décidé samedi de suspendre les négociations directes avec Israël, un mois après leur lancement à Washington.

Les Palestiniens exigent l'arrêt par l'Etat hébreu de la construction de colonies juives dans les territoires palestiniens occupés.

Nabil Abu Rdineh, porte-parole de M. Abbas, a déclaré à la presse que cette décision avait été prise lors d'une réunion de responsables palestiniens de haut rang.

"Devant la position rigide adoptée par Israël pour continuer la construction de colonies, la direction palestinienne a décidé de ne plus participer aux négociations avant un gel total de la colonisation", a-t-il souligné.

Samedi, M. Abbas a présidé une réunion conjointe du comité exécutif de l'OLP et du comité central du Fatah en vue d'une décision sur les pourparlers avec Israël. La réunion, boycottée par la branche gauche, le Front populaire pour la libération de la Palestine (FPLP), a duré environ deux heures dans le quartier général de M. Abbas.

"Nous sommes d'accord lors de cette réunion pour rester en contact avec la partie américaine et nous allons bientôt présenter notre position au comité de suivi de la Ligue arabe et au sommet arabe prévu cette semaine (le 8 octobre) en Libye", a affirmé Abu Rdineh.

La direction palestinienne a pris cette décision une semaine après que le moratoire de dix mois adopté par Israël sur la construction de colonies eut expiré. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a refusé de prolonger le moratoire. Les Palestiniens ont indiqué que les Israéliens ont recommencé la construction de colonies en Cisjordanie.

L'administration Obama a réussi à persuader les Palestiniens et les Israéliens de s'engager dans des négociations directes il y a un mois, tandis que son envoyé George Mitchell n'a pas pu obtenir de progrès dans sa tournée de quatre jours au Moyen-Orient qui a pris fin vendredi.

Abu Rdineh a exprimé l'inquiétude des Palestiniens sur la sincérité des Israéliens dans les négociations, ajoutant que les Etats-Unis avaient promis de poursuivre leurs efforts.

Wasel Abu Yousef, membre du comité exécutif de l'OLP, a déclaré à Xinhua que le gouvernement israélien de Netanyahu "est totalement responsable de la suspension des pourparlers de paix car il insiste sur la construction de colonies juives dans les territoires palestiniens".

"La direction palestinienne ont convenu, à une écrasante majorité, que mener les négociations en même temps que la poursuite de la construction des colonies signifie la destruction du processus de paix, et le seul responsable pour tout cela est Israël", a indiqué Abu Yousef.

Il a expliqué que la position des Palestiniens serait présentée au comité de suivi de la Ligue arabe le 8 octobre.

"Toutefois, les Palestiniens maintiendront les contacts avec les Etats-Unis et la communauté internationale", a-t-il ajouté.

Mohamed Dahlan, membre du comité central du Fatah, qui a assisté à la réunion conjointe, a déclaré à la presse que la direction palestinienne avait approuvé une série d'alternatives pour le cas où les négociations échouent.

Hanan Ashrawi, négociateur vétéran palestinien et membre du comité exécutif de l'OLP, a déclaré devant les journalistes après la réunion à Ramallah que "la décision de l'OLP est qu'il n'y a pas de négociations si la construction de colonies continue".

"S'Israël veut faire des progrès dans le processus de paix, il doit immédiatement suspendre la construction des colonies", a-t- elle souligné.

Elle ajouté que "la porte reste ouverte" pour que les Etats- Unis continuent leur médiation auprès des deux parties.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wu Bangguo rencontre le roi du Cambodge
La Chine prête à travailler avec la nouvelle direction du parti au pouvoir de la RPDC
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?