100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.10.2010 13h38
France : ouverture des discussions entre direction et syndicats au port de Marseille en grève

La direction générale du Grand Port Maritime de Marseille (GPMM) reçoit ce jeudi 30 septembre une délégation du syndicat CGT (Confédération générale du Travail, majoritaire) du port pour tenter de solutionner le conflit en cours, indique un communiqué.

Le syndicat CGT du GPMM a reconduit pour 24 heures ce jour, le mouvement d'arrêt de travail dans le secteur pétrolier, pour protester contre la création d'une filiale pétrole dans le cadre de la réforme portuaire.

La direction indique que "pour le quatrième jour consécutif, l' activité des terminaux pétroliers de Fos et Lavéra est donc arrêtée. 37 navires attendent actuellement sur rade : 4 chimiquiers, 8 gaziers, 9 pétroliers de brut et 15 pétroliers de raffinés, 1 péniche".

Aujourd'hui, 30 septembre, "les navires prévus sur les terminaux marchandises et passagers du port de Marseille Fos sont opérés. Ceux reçus aux terminaux marchandises de Fos connaissent néanmoins des perturbations liées à la poursuite du mouvement national d'arrêt de travail de 2 heures par shift", ajoute la direction dans le communiqué.

La direction rappelle enfin "qu'en application de la consigne de la fédération nationale des Ports et Docks, l'activité du port sera vraisemblablement affectée les vendredi 1er, samedi 2 et dimanche 3 octobre 2010".

Le mouvement devrait toucher l'ensemble des ports. Grutiers et dockers demandent la prise en compte de la pénibilité du travail pour le départ anticipé à la retraite, dont la réforme est en cours.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des dirigeants chinois assistent à une réception à l'occasion la Fête nationale
Le soutien mutuel des intérêts essentiels est une part importante des liens Chine-Russie (déclaration conjointe)
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?