100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.10.2010 13h33
La Corée du Sud et la RPDC mettent fin à leurs négociations militaires sans progrès

La Corée du Sud et la République populaire démocratique de Corée (RPDC) ont mis fin jeudi à leurs premières négociations militaires au niveau de travail en deux ans sans progrès, ont déclaré des responsables du gouvernement sud-coréen.

Trois responsables de chaque pays ont participé aux négociations durant presque deux heures dans le village de cessez-le-feu de Panmunjom, où a eu lieu leur premier contact militaire depuis le naufrage meurtrier d'un navire de combat sud-coréen en mars dernier, dont Séoul estime qu'il a été coulé par une attaque à la torpille de la RPDC.

Les responsables sud-coréens ont appelé leurs homologues à reconnaître leur responsabilité dans cette attaque, à présenter des excuses et à punir les responsables de cet incident qui a tué 46 matelots sud-coréens. De leur côté, les responsables de la RPDC ont rejeté les conclusions de l'enquête multinationale dirigée par Séoul selon laquelle la RPDC est responsable de cet incident.

Les deux Corée ne sont pas parvenues à fixer une nouvelle date pour la prochaine série de négociations, a rapporté l'agence de presse Yonhap, citant une source du ministère de la Défense sous couvert d'anonymat.

Les dernières négociations militaires de ce genre entre Séoul et Pyongyang, qui demeurent techniquement en guerre, avaient été organisées en octobre 2008.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des dirigeants chinois assistent à une réception à l'occasion la Fête nationale
Le soutien mutuel des intérêts essentiels est une part importante des liens Chine-Russie (déclaration conjointe)
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?