100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.10.2010 11h57
France : mouvement de grève reconductible dans l'ensemble des ports

Les grutiers et dockers de l'ensemble des ports français sont appelés à observer un arrêt de travail les 1, 2 et 3 octobre, reconductible chaque week-end, à l'appel du syndicat CGT (Confédération générale du Travail), majoritaire dans le secteur. Le port de Marseille est en pointe dans le mouvement.

Les personnels protestent contre la mise en oeuvre de la réforme portuaire et notamment pour ce qui concerne la pénibilité du travail, question sensible de la réforme des retraites en cours.

Le syndicat CGT s'inquiète de l'application des mesures spécifiques de départ à la retraite anticipé en raison de la pénibilité des métiers de grutiers et de dockers. Des mesures promises lors la signature de l'accord-cadre de la réforme des ports en 2008.

Le projet de loi de réforme des retraites en cours ne prévoit cependant pas de négociations par branche sur le sujet de la réforme portuaire.

"Ce sont des points sur lesquels tous les agents portuaires, comme les dockers sont pleinement mobilisés et qui justifient la reconduite du mouvement", explique Pascal Galeote, secrétaire général CGT du syndicat du port de Marseille.

Outre cette question de la pénibilité du travail, les portuaires de Marseille se mobilisent plus précisément contre la création d'une filiale pour accueillir l'activité pétrolière du Grand Port Maritime de Marseille (GPMM).

"Une filiale, mais avec quel type d'actionnaires, quels effectifs maintenus et avec quelle garantie qu'ils ne passeront pas à la trappe ?", interroge M. Galeote, faisant remarquer que " Le volume d'hydrocarbures traité par le GPMM va chuter de 63 millions de tonnes à 47 millions".

Le port de la cité phocéenne est en pointe dans le mouvement. Une trentaine de pétroliers sont en rade en attendant le déblocage des terminaux pétroliers de Fos paralysés depuis lundi 28 septembre. Un terminal à conteneurs a été également bloqué par les agents mercredi et durant 24h.

"Tout sera mis en oeuvre pour la reconduction du mouvement. Aucune contagion, sur tous les types d'activité n'est à exclure. D' ores et déjà 48h de grève sont programmés pour la semaine prochaine", a averti le secrétaire général CGT du port de Marseille.

Dans communiqué, l'Union française des industries pétrolières (Ufip) a estimé que le mouvement compromet gravement "la marche des quatre raffineries de la zone de Marseille (31% du raffinage français) et des trois autres raffineries desservies par pipeline à partir de Marseille".

"La situation à laquelle sont aujourd'hui confrontées les entreprises portuaires ainsi que les exportateurs et importateurs clients de Marseille-Fos, est particulièrement grave", commente de son côté l'Union Maritime et Fluviale Marseille-Fos (UMFM), dans un communiqué.

Selon cette organisation, qui regroupe l'ensemble des professions portuaires du port de Marseille, "la réforme est dans une impasse et les conséquences en termes de perte de trafic se traduisent par de nombreuses annulations d'escale (53% en août à Fos conteneurs) et des détournements de marchandises vers d'autres ports européens".

Pour contourner ces blocages et difficultés d'opération sur les ports français, les chargeurs s'organisent en effet pour les éviter.

Selon Philippe Bonnevie, délégué général de l'association des utilisateurs de transport de fret, de nombreux distributeurs et importateurs ont pris par précaution la décision de dérouter leurs marchandises au moins jusqu'à la fin de l'année.

La loi portant réforme portuaire concerne les ports autonomes maritimes de Dunkerque, Le Havre, Rouen, Nantes-Saint-Nazaire, La Rochelle, Bordeaux et Marseille. Elle vise principalement à transférer progressivement au secteur privé les grands équipements manutention (grues, portiques) ainsi que les salariés qui y sont affectés.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Barrage des Trois Gorges : la production est en passe de dépasser les 80 milliards de KWh l'année prochaine
Chine : augmentation prochaine des prix au détail de l'essence et du diesel
Chine : Le Quotidien du peuple souligne une réforme politique étape par étape
Le Sénat français a adopté le projet de loi sur la retraite à 62 ans
Les Etats-Unis mènent une guerre monétaire
Pourquoi la Banque centrale augmente t-elle résolument son taux d'intérêt ?
Les Etats-Unis reculent dans leur dispute monétaire avec la Chine