100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 29.09.2010 16h36
La France appelle la RDC à enquêter sans délai sur les viols massifs

La France renouvelle son appel aux autorités de la République démocratique du Congo (RDC) à mettre en oeuvre sans délai des enquêtes, comme elles s'y sont engagées, sur les viols massifs commis en RDC au cours de l'été 2010, a déclaré mardi la porte-parole adjointe du ministère français des Affaires étrangères Christine Fages.

Selon une déclaration du ministère français des Affaires étrangères, le rapport préliminaire de la mission d'enquête du Bureau Conjoint des Nations unies aux droits de l'Homme sur les viols massifs commis en RDC au cours de l'été 2010, mentionne 303 cas avérés de viols, confirme la gravité des faits et identifie les coupables et les responsables de ces crimes.

La France réitère "sa ferme condamnation des événements dramatiques de Walikale" et demande aux autorités de la RDC de " prendre toute mesure utile pour arrêter et juger les coupables de ces viols, pour renforcer la lutte contre l'impunité et pour apporter une assistance appropriée aux victimes de violence sexuelle". "La France accueille favorablement les mesures prises par la MONUSCO (Mission de l'ONU pour la stabilisation en RDC) pour améliorer son action en matière de protection des civils, laquelle revêt un caractère prioritaire en vertu de son mandat, et en particulier pour prévenir de nouveaux viols", a ajouté Mme Fages.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des dirigeants chinois assistent à une réception à l'occasion la Fête nationale
Le soutien mutuel des intérêts essentiels est une part importante des liens Chine-Russie (déclaration conjointe)
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?