100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.09.2010 13h06
Le parlement russe examine la possibilité de marquer les officiels corrompus

Le parlement russe a examiné un amendement du Code pénal qui introduirait un marquage obligatoire des personnes reconnues coupables de corruption, a rapporté mardi l'agence de presse RIA Novosti.

Les auteurs de l'amendement ont proposé d'inscrire une lettre indélébile K (première lettre du mot "corruption" en russe) sous la pomme de la main gauche de ceux qui perçoivent des pots de vin.

Ils ont estimé que ceux qui ont été condamnés pour corruption ont des casiers judiciaires vierges et par conséquent peuvent toujours se faire employer.

Plus tôt, la Cour suprême de Russie a donné un avis défavorable à cette proposition d'amendement du Code pénal.

Selon les chiffres officiels, un total de 4.500 cas de corruption ont été portés devant les tribunaux au cours du premier semestre de 2009 en Russie et 532 fonctionnaires ainsi que 700 responsables chargés d'appliquer la loi ont été déclarés coupables.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Prise d'otages : Les Philippines transmettent le rapport d'enquête à l'ambassadeur de Chine à Manille
Le vice-président chinois appelle à économiser l'énergie
La Chine est confiante, mais n'est pas arrogante, elle veut écouter les différents points de vue des pays du monde
L'alliance entre la politique et le commerce - tumeur maligne de la justice sociale
Ce n'est qu'en disant la vérité que la voix de la Chine fera plus autorité
Les syndicats français défendent la retraite à 60 ans
Présenter une Chine variée à l'Europe