100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.09.2010 08h44
La France déclare son soutien à l'adhésion de l'Algérie à l'OMC

La secrétaire d'Etat française chargée du Commerce extérieur, Mme Anne-Marie Idrac, en visite de deux jours à Alger, a exprimé dimanche sa disponibilité à soutenir le processus d'adhésion de l'Algérie à l'Organisation Mondiale de Commerce (OMC), a rapporté l'agence de presse algérienne APS.

"Même si ces négociations sont regardées de l'autre côté de la méditerranée par la Commission européenne, je serai attentive à ce que le prochain round soit positivement regardé" par les négociateurs, a-t-elle déclaré lors d'une réunion de travail avec le ministre algérien du Commerce Mustapha Benbada.

Ce dernier a réitéré, à cette occasion, "l'appel de l'Algérie à un soutien de l'UE, et en particulier de la France, pour une accession rapide à l'OMC", a indiqué l'APS.

"L'adhésion à l'OMC c'est l'engagement dans un système libéralisé des échanges et je salue l'Algérie qui s'est engagée depuis des années dans ce processus", a dit Mme Idrac, rappelant que l'Algérie était un "partenaire économique incontournable" de la France.

Mme Idrac s'est félicitée de "voir les investissements directs français en Algérie croître même dans des secteurs hors- hydrocarbures", pour atteindre, a-t-elle soutenu, 2,7 milliards de dollars en 2009, ce qui assure quelque 40 000 emplois.

Pour mieux encadrer la coopération économique bilatérale, un forum d'affaires algéro-français aura lieu l'année prochaine qui verra aussi, selon la ministre, l'activation de la Chambre algéro- française de commerce et de l'industrie.

Mme Idrac est accompagnée d'une importante délégation économique composée du président de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris, d'un représentant du Medef (patronat français), et des responsables des sociétés Total, Lafarge, saint Gobain, Cristal union, Sanofi-Aventis et Alstom.

M. Benbada a souligné la nécessité "d'asseoir les conditions d'un partenariat fécond et mutuellement avantageux entre les hommes d'affaires des deux pays".

La France est le premier fournisseur de l'Algérie avec une part de marché annuelle moyenne de plus de 20%.

Les importations algériennes de France ont augmenté de plus de 238% entre 2002 et 2009, passant de 2,6 milliards de dollars à près de 6,2 milliards de dollars, selon les chiffres fournis par le ministère algérien du Commerce.

Au cours des dix dernières années, les échanges entre les deux pays ont presque doublé, passant de près de 5 milliards de dollars en 2002 à 10 milliards de dollars en 2009, soit le tiers des échanges entre l'Algérie et l'UE.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le vice-président chinois appelle à économiser l'énergie
La détention du capitaine chinois constitue un obstacle aux relations sino-japonaises
La Chine est confiante, mais n'est pas arrogante, elle veut écouter les différents points de vue des pays du monde
L'alliance entre la politique et le commerce - tumeur maligne de la justice sociale
Ce n'est qu'en disant la vérité que la voix de la Chine fera plus autorité
Les syndicats français défendent la retraite à 60 ans
Présenter une Chine variée à l'Europe