100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.09.2010 13h13
Netanyahu et Abbas traitent "d'abord" des sujets difficiles (émissaire américain)

L'envoyé spécial américain pour le Moyen-Orient George Mitchell a déclaré mercredi soir que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président de l'autorité palestinienne Mahmoud Abbas ont discuté des sujets complexes "d'abord".

Les dirigeants israélien et palestinien ont poursuivi leur seconde session de négociations directes mercredi à la résidence de M. Netanyahu à Jérusalem, avec une rencontre qui a duré près de deux heures, en présence de M. Mitchell et de la sécrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.

MM. Netanyahu et Abbas "traitent tout d'abord les sujets qui sont au centre du conflit israélo-palestinien", a déclaré M. Mitchell lors d'une conférence de presse à l'issue de la rencontre.

"Les deux dirigeants n'ont pas laissé les questions épineuses pour la fin des discussions", a affirmé l'émissaire américain, et d'ajouter : "nous considérons ceci comme un signal fort de leur sincérité et de leur conviction que la paix est possible".

En exprimant son optimisme sur les avancées dans les pourparlers, M. Mitchell a affirmé aux journalistes que les négociations "en sont venues très rapidement à des discussions sérieuses et substantielles".

M. Mitchel a néanmoins réfusé de s'étendre sur les questions abordées, notant l'importance de la confidentialité que les deux parties se sont engagées à maintenir durant les négociations.

Selon lui, MM. Netanyahu et Abbas ont convenu que leurs équipes de négociations se retrouveront la semaine prochaine pour préparer la session suivante des pourparlers entre les dirigeants.

Après les négociations de Jérusalem, Mme Clinton doit rencontrer jeudi à Ramallah M. Abbas, avant de se rendre en Jordanie pour rencontrer le roi Abdallah II. Dans le même temps, M. Mitchell doit se rendre jeudi à Damas, pour une rencontre avec le président syrien Bachar al-Assad et son ministre des Affaires étrangères Walid Mualem. Il doit ensuite rencontrer des dirigeants libanais et des responsables de l'ONU à Beyrouth.

Au sujet de ses visites prévues en Syrie et au Liban, M. Mitchell a déclaré aux journalistes qu'"une partie de l'objectif est d'encourager des discussions entre Israël et la Syrie...Nous ne croyons pas que le processus sur les deux questions soit nécessairement mutuellement exclusif".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hu Jintao rencontre le président de la Banque mondiale
L'élan économique chinois assuré par le plan de relance
L'alliance entre la politique et le commerce - tumeur maligne de la justice sociale
Les syndicats français défendent la retraite à 60 ans
Ce n'est qu'en disant la vérité que la voix de la Chine fera plus autorité
Présenter une Chine variée à l'Europe
La croissance chinoise se fait aussi avec les pays d'Afrique