100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 15.09.2010 13h09
Les négociations directes sont en bonne voie (émissaire américain)

L'émissaire américain pour le Moyen-Orient, George Mitchell, a indiqué mardi que la seconde série de négociations directes entre les dirigeants palestinien et israélien "progressent dans la bonne voie".

Les participants ont de "serieuses discussions sur les questions clé," a indiqué M. Mitchell. Les questions clé comprennent un futur Etat palestinien, le sort des réfugiés palestiniens et l'avenir de Jérusalem. M. Mitchelle n'a, toutefois, pas mentionné laquelle de ces questions a été abordée.

Les discussions, commencées peu après la mi-journée mardi dans la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh en mer Rouge, ont duré environ une heure et quarante minutes en présence du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, du président palestinien Mahmoud Abbas, de la secrétaire d'Etat Hillary Clinton et de Mitchell.

"Nous poursuivons nos efforts pour progresser et nous pensons que nous avançons dans la bonne direction de manière générale," a indiqué M. Mitchell en répondant à la question de savoir s'il y a eu des progrès sur la colonisation.

Aucune information faisant état d'un compromis sur la question de la colonisation, une menace majeure sur le processus de paix au Moyen-Orient, n'a filtré.

L'objectif commun des discussions est "deux Etats pour deux peuples," a indiqué l'émissaire américain. Il a ajouté que les deux parties ont la détermination de parvenir à un accord cadre définitif d'ici un an.

"Ce travail est actuellement en cours," a-t-il déclaré, ajoutant que les parties acceptent que pour des négociations réussies, il va falloir que les discussions soient strictement confidentielles et traitées avec la plus grande sensibilité".

M. Netanyahu a rejeté, avant les négociations, les exigences palestiniennes sur le gel de la colonisation en Cisjordanie, laissant, toutefois, entendre qu'il y aurait des "options mitoyennes" qui comprendraient une reprise limitée de la colonisation.

"Entre zéro et un, il y a énormément de possibilités," a indiqué M. Netanyahu, lors d'un conseil de cabinet hebdomadaire dimanche, dont les options mitoyennes montrent qu'Israël ne veut pas voir une echec immédiat des négociations, mais veut voir davantage de concessions de la part des Palestiniens sur la question.

Entre temps, la délégation palestinienne conduite par le principal négociateur Saeb Erekat a réitéré son rejet de la poursuite de la colonisation israélienne, et le Comité central du Fatah a vivement recommandé à l'Autorité nationale palestinienne de suspendre les négociations si la construction des colonies reprend en Cisjordanie.

Les discussions de paix se poursuivront mercredi à Jérusalem, a indiqué M. Mitchell.

Les négociations sont les premières du genre en Egypte depuis la reprise des discussions directes à Washington le 2 septembre, après un arrêt de près de 20 mois.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
l'élan économique chinois assuré par le plan de relance
Livre blanc : la politique des ressources humaines chinoise est devenue plus ouverte
L'alliance entre la politique et le commerce - tumeur maligne de la justice sociale
Les syndicats français défendent la retraite à 60 ans
Ce n'est qu'en disant la vérité que la voix de la Chine fera plus autorité
Présenter une Chine variée à l'Europe
La croissance chinoise se fait aussi avec les pays d'Afrique