100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.09.2010 08h11
Une figure du PS francophone propose de "se préparer" à la fin de la Belgique

Après l'abandon vendredi soir de sa mission de préformation d'un nouveau gouvernement fédéral belge par le président du Parti socialiste ( PS) francophone, Elio Di Rupo, Mme Laurette Onkelinx, vice- Première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, a proposé dimanche aux hommes politiques de "se préparer " à la fin de la Belgique.

Dans un entretien au quotidien "La Dernière Heure", elle a indiqué que c'était "un voeu d'une grande partie de la population flamande".

"Il faut se préparer à la fin de la Belgique. Sans quoi on risque d'être les dindons de la farce. Quand je vois les courriers que je reçois, énormément de personnes imaginent que cela est possible, les politiques doivent donc s'y préparer, ne pas l'espérer", a dit Mme Onkelinx, qui est du PS.

Elle a mis en doute la capacité du parti nationaliste flamand, la Nouvelle Alliance flamande (N-VA), à parvenir à un accord. "Je me demande une question : la N-VA est-elle en mesure d'accepter un compromis ? Elle se réfugie derrière le refinancement de Bruxelles. Mais je crois que c'est beaucoup plus fondamental que ça", a ajouté Mme Onkelinx.

De l'autre côté, M. Di Rupo s'est réjoui dans un communiqué rendu public dimanche de la désignation par le roi Albert samedi soir de deux nouveaux médiateurs, le président de la Chambre des représentants André Flahaut et le président du Sénat Danny Pieters, pour la poursuite du dialogue sur les réformes institutionnelles, tombé dans l'impasse deux mois et demi après la tenue de l'élection législative.

M. Flahaut est du PS, tandis que M. Pieters de la N-VA.

M. Di Rupo a exprimé son souhait que leur mission permette de rétablir le minimum de confiance nécessaire entre les francophones et les flamands, en faveur de la reprise de négociations constructives et aboutissant à un compromis équilibré.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine et l'UE s'engagent à promouvoir les relations bilatérales
Chine: six personnes toujours portées disparues après une collision entre deux navires
Un été, témoin d'incessantes expulsions de Roms, qui « fait rougir la France »
Les liens sino-européens nagent encore dans l'incompréhension mutuelle
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France
Il faut arrêter les propos disant que l'environnement d'investissement en Chine empire
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?