100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.09.2010 16h31
Le président de la BAD prête serment pour un second mandat de cinq ans

Le président réélu de la Banque africaine de Développement (BAD) Donald Kaberuka a prêté serment pour un second mandat de cinq ans, au cours d'une cérémonie d'investiture qui a eu lieu mercredi à Gammarth ( banlieue nord de Tunis).

Kaberuka, président de BAD en 2005, a été réélu à la tête du groupe en mai dernier par le Conseil des gouverneurs de la BAD lors de sa réunion à Abidjan.

Les gouverneurs représentant les pays membres, les responsables du Conseil d'administration et les hauts cadres du groupe de la BAD, ainsi que des membres du corps diplomatique ont assisté à cette cérémonie.

Lors de cette cérémonie, Kaberuka a présenté, dans son discours d'investiture, les grandes lignes du programme de la BAD dans le soutien aux pays africains et le financement du développement sur le Continent.

Kaberuka a affirmé que les orientations stratégiques de la BAD demeurent les mêmes. Il s'agit, a-t-il dit, de l'approfondissement de l'intégration régionale, du développement du secteur privé et de l'infrastructure notamment énergétique, de la promotion des compétences surtout techniques et scientifiques, de la bonne gouvernance et de l'appui aux Etats fragiles.

Il a relevé que le changement climatique et ses conséquences pour la sécurité énergétique et alimentaire, constituent un défi particulier pour le continent africain.

Le président de la BAD a appelé à exploiter les opportunités créées par les changements structurels survenus dans l'économie mondiale de manière à permettre à l'Afrique d'en récolter les dividendes et non pas simplement d'être le pourvoyeur de matières premières.

Avec les 200 % d'augmentation générale du capital entérinés en avril dernier par le Comité consultatif des gouverneurs la BAD, les ressources de la Banque sont actuellement estimées à 100 milliards de dollars.

La Banque qui a accordé en 2009 des prêts et dons de l'ordre de six milliards de dollars pour la réalisation des infrastructures de base, des routes, de l'eau et de l'énergie, est devenue le premier bailleur de fonds du continent africain, dépassant ainsi la Banque mondiale.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine et l'UE s'engagent à promouvoir les relations bilatérales
Chine: six personnes toujours portées disparues après une collision entre deux navires
Un été, témoin d'incessantes expulsions de Roms, qui « fait rougir la France »
Les liens sino-européens nagent encore dans l'incompréhension mutuelle
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France
Il faut arrêter les propos disant que l'environnement d'investissement en Chine empire
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?