100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 02.09.2010 08h10
Abbas: il est possible de parvenir à un accord de paix dans un an

Le président palestinien Mahmoud Abbas a déclaré mercredi qu'il serait possible de parvenir à un accord de paix dans un an.

"Un an, c'est très long", a dit M. Abbas dans une interview au quotidien palestinien Al-Ayyam depuis Washington où il se trouve pour participer aux négociations directes palestino- israéliennes.

"Avant l'arrêt des négociations en décembre 2008, on a eu de discussions approfondies sur toutes les questions du statut final, donc, nous pouvoir appuyer sur les résultats de ces discussions au lieu de partir de zéro", a estimé le président Abbas.

M. Abbas a appelé Israël à respecter les accords passés et à passer à l'avenir.

L'envoyé spécial américain pour le Moyen-Orient George Mitchell, qui abrite les négociations indirectes israélo- palestiniens depuis le mois de mai, a estimé jeudi qu'il serait possible de parvenir à un accord de paix dans un an.

L'Autorité palestinienne a accepté de reprendre les négociations directes avec Israël après que le Quartette international pour le Moyen-Orient (Etats-Unis, Russie, Union européenne et Nations Unies) eut réaffirmé leur engagement à la création d'un Etat palestinien vivant côte à côte avec Israël à travers les négociations.

M. Abbas doit rencontrer mercredi à Washington le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président américain Barack Obama, a déclaré son porte-parole Nabil Abou Rdineh.

Ce sera la première rencontre entre Abbas et Netanyahu depuis l'arrivée au pouvoir de ce dernier en avril 2009, trois mois après la fin de l'offensive israélienne dans la bande de Gaza, qui a conduit à la suspension des négociations directes entre les Palestiniens et Israéliens.

"Les Palestiniens sont prêts à accepter une mise en oeuvre progressive de l'accord de paix dans une "période raisonnable", a dit Abbas.

Il a demandé par ailleurs Israël à renouveler son moratoire sur la colonisation en Cisjordanie qui arrivera à échéance fin septembre pour que les négociations soient sérieuses.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wen Jiabao appelle à conjuguer les efforts avec l'Espagne pour lutter contre la crise financière internationale
Le président chinois Hu Jintao s'entretient avec Kim Jong Il
Les liens sino-européens nagent encore dans l'incompréhension mutuelle
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France
Il faut arrêter les propos disant que l'environnement d'investissement en Chine empire
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes