100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 31.08.2010 11h44
Flottille pour Gaza : fin de visite en Turquie de la mission du Conseil des droits de l'homme de l'ONU

La Mission internationale indépendante d'établissement des faits créée par le président du Conseil des droits de l'homme de l'ONU pour enquêter sur l'incident de la flottille pour Gaza a achevé vendredi une visite d'une semaine en Turquie, au cours de laquelle elle a interrogé des témoins et des représentants du gouvernement.

Les personnes avec qui les trois experts de haut niveau de la mission ont eu des entretiens « ont fourni des informations de première main sur l'incident qui a eu lieu le 31 mai 2010 », a précisé le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) dans un communiqué.

« En outre, des experts techniques et juridiques accompagnant la mission ont eu des réunions avec des responsables du système judiciaire et de médecine légale et ont inspecté le navire Mavi Marmara ».

La Mission indépendante d'établissement des faits va ensuite se rendre en Jordanie, du 29 août au 4 septembre, pour interroger des témoins basés dans ce pays et dans les pays voisins.

Comme prévu par la résolution du Conseil des droits de l'homme établissant la mission, ses membres présenteront leurs conclusions lors de la prochaine session du Conseil en septembre. Le 2 juin 2010, le Conseil des droits de l'homme avait décidé la création de cette mission pour examiner « les graves attaques menées par les forces israéliennes contre le convoi humanitaire de bateaux ».

En juillet, le président du Conseil, Sihasak Phuangketkeow, avait désigné Karl Hudson-Phillips, ancien juge de la Cour pénale internationale à La Haye, pour la présider. Desmond de Silva, ancien procureur au Tribunal spécial pour la Sierra Leone et Shanthi Dairiam, ancien membre du Comité pour l'élimination de la discrimination contre les femmes, avaient été choisis pour l'assister.

Cette mission internationale est différente du panel de personnalités créé début août par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon. Ce panel est composé lui de quatre membres : Geoffrey Palmer, ancien Premier ministre de Nouvelle-Zélande, Alvaro Uribe, président sortant de Colombie, et deux représentants d'Israël et de la Turquie, Joseph Ciechanover et Ozdem Sanberk.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : des scientifiques annoncent la découverte d'une nouvelle espèce de dinosaure
La Chine pourra assurer à 95% son autosuffisance en céréale en 2020
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France
Il faut arrêter les propos disant que l'environnement d'investissement en Chine empire
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti