100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 26.08.2010 12h38
Le président israélien met en garde le patron de l'AIEA contre la menace iranienne

Le président israélien Shimon Peres a rencontré mercredi le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, à Jérusalem et a prévenu le patron de l'AIEA des récentes déclarations du président iranien Mahmoud Ahmadinjad attaquant Israël et niant l'Holocauste.

"Les déclarations d'Ahmadinejad appelant à la destruction d'Israël et niant l'Holocauste sont sans précédents dans le monde diplomatique et la communauté internationale et l'AIEA devrait les aborder avec la sévérité nécessaire," a indiqué Peres.

"Israël et le monde sont sous la menace de l'Iran qui n'hésite pas à menacer d'utiliser des armes nucléaires", a dit M. Peres, ajoutant qu' "on ne peut pas séparer le programme nucléaire du pays de la nature de son régime".

M. Peres a présenté ses compliments à Amano pour ce qu'il a qualifié de "changement considérable" par rapport à son prédecesseur, estimant que c'est grâce à cela que "nous pouvons parler ce matin de façon professionnelle et dans une atmosphère amicale. De notre point de vue, c'est une nouvelle expérience".

M. Amano a aussi rencontré de nombreux officiels israéliens pendant sa visite, selon une déclaration rendue publique par les services de Peres. Parmi les personnalités rencontrées, il y a par exemple le directeur général de la Commission israélienne de l'énergie atomique Shaul Horev et le vice-Premier ministre et ministre des Affaires stratégiques, Moshe Ya'alon.

"J'ai rencontré le ministre Ya'alon, visité le Centre de recherche nucléaire Soreq, mes hôtes m'ont permis de faire un tour d'Israël en hélicoptère," a indiqué M. Amano au sujet de sa visite de travail de trois jours.

Les hôtes de M. Amano lui ont permis, au cours d'un arrêt, de visiter l'Hôpital Hadassah, où il a pu y inspecter le Département de médecine nucléaire du centre. Le directeur général de l'AIEA a affirmé que c'était un bon exemple d'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire.

Il s'agissait de la seconde rencontre entre les deux personnalités depuis l'entrée en fonction d'Amano en décembre 2009.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine et l'Afrique du Sud nouent un "partenariat stratégique global"
Chine : Jia Qinglin appelle les habitants du Xinjiang à lutter contre l'extrémisme, le séparatisme et le terrorisme
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France
Il faut arrêter les propos disant que l'environnement d'investissement en Chine empire
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti