100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 24.08.2010 16h23
Une délégation ministérielle tunisienne entame une visite en Libye

Une délégation ministérielle tunisienne est arrivée jeudi soir à Tripoli pour une visite de travail, a-t-on appris vendredi de source officielle.

Selon le quotidien gouvernemental tunisien "La Presse", cette visite s'inscrit dans le cadre du suivi de l'application des décisions de la haute commission exécutive mixte tuniso-libyenne et en concrétisation de la ferme volonté politique qui anime le président tunisien Zine El Abidine Ben Ali et son frère le Leader Mouammar Kadhafi d'impulser les relations entre les deux pays.

La délégation ministérielle tunisienne, a ajouté la même source, comprend les ministres de l'Intérieur et du Développement local, des Affaires étrangères, du Commerce et de l'Artisanat ainsi que le directeur général de la Douane tunisienne.

Cette visite permettra aux responsables tunisiens d'étudier avec leurs homologues libyens les moyens d'impulser et de promouvoir davantage la coopération bilatérale au service des intérêts communs des deux pays ainsi que le renforcement des liens de fraternité entre les deux peuples.

Toutefois, des observateurs ont remarqué que cette visite intervient après la décision libyenne de fermer le point de passage frontalier de Ras Jédir qui relie les deux pays, une décision qui avait provoqué des manifestations dans la ville de Ben Guerdane au sud de la Tunisie.

Rappelons que des heurts opposent par intermittence depuis plusieurs jours manifestants et forces de l'ordre dans la région tunisienne de Ben Guerdane, frontalière avec la Libye.

Ces troubles qui ont commencé le 9 août 2010, ont été provoqués par les entraves auxquelles se heurtent les habitants de la région au point de passage frontalier de Ras Jédir pour introduire des produits importés de Libye.

Le commerce avec le voisin libyen constitue la principale ressource pour ces populations déjà mécontentes d'une taxe instaurée récemment par les autorités libyennes imposant le paiement de 150 dinars (environ 80 euros) pour le passage de chaque voiture.

La Libye, rappelle-t-on, est le premier partenaire économique de la Tunisie au Maghreb et dans le monde arabe.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Li Keqiang demande la mise en oeuvre du plan de construction de logements abordables
Hausse de 42,4% du chiffre d'affaires des entreprises centrales sur les premiers sept mois de l'année
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti
Le pays qui pense « promouvoir ses relations publiques » est obligé de s'infliger de durs exercices pour améliorer ses qualités naturelles
L'équilibre entre le travail et la vie constitue le moteur des forces productives