100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 24.08.2010 07h42
La RPDC exhorte tous les Coréens à forcer le Japon à présenter des excuses pour son règne colonial

La République populaire démocratique de Corée (RPDC) a exhorté lundi tous les Coréens à forcer le Japon à présenter de sincères excuses et à accorder des réparations pour son occupation militaire et la colonisation de la péninsule coréenne, a rapporté dimanche l'agence officielle KCNA.

Le Parti social-démocrate de Corée de la RPDC et le Parti démocratique du travail de Corée du Sud ont lancé un appel conjoint, appelant tous les Coréens à "ne faire qu'un" sous "la banderole patriotique de la lutte contre le Japon", a rapporté KCNA.

Les deux peuples "doivent mener des actions solidaires dynamiques afin de contraindre le Japon à payer cette année ses crimes commis contre les Coréens pendant un siècle", selon l'appel.

Le Japon n'a jamais présenté d'excuses sincères ni proposé des réparations pour ses crimes passés et un siècle s'est passé depuis la naissance du traité d'annexion de la Corée par le Japon, ont indiqué les deux partis.

La récente déclaration du Premier ministre japonais Naoto Kan "n'était que des demi-excuses car il n'a pas mentionné le nom de la RPDC, des propos vides de sens du fait qu'il n'a proposé aucune réparation", ont estimé les deux partis, ajoutant qu'il s'agit d'"une nouvelle moquerie envers la nation coréenne et de remarques destinées à la tromper".

Le 15 août, M. Kan a présenté des excuses aux pays asiatiques pour l'agression japonaise commise au cours de la seconde guerre mondiale, à l'occasion du 65e anniversaire de la reddition inconditionnelle du Japon au Seconde Guerre mondiale.

Néanmoins, le ministère des Affaires étrangères de la RPDC a condamné le Japon car il n'a présenté des excuses qu'à la Corée du Sud pour son règne colonial sans exprimer de regrets à la RPDC.

Le traité d'annexion de la Corée signé par l'administration japonaise d'Ito Hirobumi a placé la péninsule coréenne sous le règne colonial japonais jusqu'en 1945, année où le Japon a capitulé devant les Alliés de la Seconde Guerre mondiale.

Le traité, signé le 22 août 1910 et concocté par les impérialistes japonais, était un "document complètement illégal et invalide", a souligné KCNA.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Li Keqiang demande la mise en oeuvre du plan de construction de logements abordables
Hausse de 42,4% du chiffre d'affaires des entreprises centrales sur les premiers sept mois de l'année
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti
Le pays qui pense « promouvoir ses relations publiques » est obligé de s'infliger de durs exercices pour améliorer ses qualités naturelles
L'équilibre entre le travail et la vie constitue le moteur des forces productives