100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.08.2010 08h22
l'Iran " n'a pas besoin " de mener des activités d'enrichissement d'uranium pour des buts civils (ministère français des AE)

La France juge que l'Iran " n'a pas besoin " de mener lui-même des activités d'enrichissement d'uranium pour des buts civils après l'entrée en activitié de la centrale électronucléaire de Bouchehr samedi, a indiqué le ministère français des Affaires étrangères.

" Le démarrage de la centrale de Bouchehr, alimentée par la Russie, montre que l'Iran n'a pas besoin, pour bénéficier de l'énergie nucléaire civile, de mener des activités d'enrichissement d'uranium ", a fait remarquer le Quai d'Orsay dans un communiqué.

"Il doit donc rétablir la confiance de la communauté internationale en suspendant ces activités sensibles, menées en violation des résolutions du Conseil de Sécurité ", a-t-il souligné.

La centrale électronucléaire de Bouchehr, première centrale nucléaire en Iran, est entrée formellement en activité samedi. La centrale a été construite avec l'aide de la Russie, qui fournira et retraitera le combustible nécessaire à son fonctionnement. Les activités de la centrale seront placées sous le contrôle de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

Source: xinhua

Commentaire
Ah bon et pourquoi la France en a t'elle besoin ?repondre a cette question c'est repondre ...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : Jia Qinglin appelle les habitants du Xinjiang à lutter contre l'extrémisme, le séparatisme et le terrorisme
Li Keqiang demande la mise en oeuvre du plan de construction de logements abordables
Il faut arrêter les propos disant que l'environnement d'investissement en Chine empire
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti
Le pays qui pense « promouvoir ses relations publiques » est obligé de s'infliger de durs exercices pour améliorer ses qualités naturelles