100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.08.2010 17h16
Un législateur iranien justifie la hausse du niveau d'enrichissement d'uranium par l'Iran

Un législateur iranien a indiqué que le décret sur le nucléaire signé par le président Mahmoud Ahmadinejad sur la poursuite de l'enrichissement d'uranium à hauteur de 20 % est conforme aux "accords internationaux", a rapporté mercredi la chaîne satellitaire locale Press TV.

Un membre de la Commission de la sécurité nationale et de la politique étrangère du parlement (Majlis) iranien, Javad Jahangirzadeh, a indiqué mardi que les instructions d'Ahmadinejad au gouvernement pour poursuivre le projet d'enrichissement d'uranium à hauteur de 20 % et de coopérer avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) uniquement dans le cadre du Traité de non-prolifération des armes nucléaires (TNP) étaient conformes aux "accords internationaux", selon le reportage.

M. Ahmadinejad a annoncé lundi une loi déjà approuvée par le Majlis et le Conseil des gardiens, première instance législative du pays, instruisant au gouvernement de poursuivre le travail d'enrichissement d'uranium à 20 % afin de fournir le combustible nécessaire pour le réacteur de recherche médicale de Téhéran.

"Nous ne sommes pas supposés croiser les bras et cesser notre travail à cause de la pression de certains Etats et grandes puissances. Si nous sommes signataires du TNP, il nous faut jouir de ses avantages", a déclaré Jahangirzadeh d'après le reportage.

L'Iran, qui est actuellement signataire du TNP, enrichit l'uranium à hauteur de 20 % dans sa centrale de Natanz (centre). Une démarche critiquée par l'Occident.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: 27, 66 millions d'hectares de champs ont été transformés en forêts ces dix dernières années
Les investissements directs chinois à l'étranger pour les 7 premiers mois de cette année ont dépassé 26,7 milliards de dollars
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti
Le pays qui pense « promouvoir ses relations publiques » est obligé de s'infliger de durs exercices pour améliorer ses qualités naturelles
L'équilibre entre le travail et la vie constitue le moteur des forces productives
Les images d'une évacuation musclée de squatteurs suscitent une polémique qui montre l'échec de la nouvelle politique française d'immigration