100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.08.2010 17h00
Le gouvernement colombien rejette toute médiation non autorisée avec les guérillas

Le président colombien Juan Manuel Santos a annoncé vendredi qu'il n'a autorisé aucune procédure de médiation entre le gouvernement et les groupes de guérilla.

"Toutes les procédures parallèles sont absolument interdites, car la seule chose qu'ils (les groupes de guérilla) font est de modifier l'objectif", a affirmé le président à Popayan, dans le sud du pays.

Plus tôt, l'organisation non gouvernementale "Colombiens pour la paix" a déclaré qu'elle continuera à essayer d'entrer en contact avec les groupes de guérilla pour faciliter la libération des otages enlevés par ces derniers.

M. Santos a indiqué que son gouvernement est prêt à négocier un accord de paix avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) et d'autres groupes rebelles, mais que ces groupes "n'ont montré aucun intérêt pour des négociations".

"Pour le moment, c'est le gouvernement qui détient la clé des négociations et nous ne la céderons à personne tant que les conditions que nous avons fixées ne seront remplies", a-t-il indiqué.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: aucun lien entre lait en poudre et puberté précoce
Chine-reste du monde : Nouveaux accords de prêt préférentiel pour l'aide extérieure
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti
Le pays qui pense « promouvoir ses relations publiques » est obligé de s'infliger de durs exercices pour améliorer ses qualités naturelles
L'équilibre entre le travail et la vie constitue le moteur des forces productives
Les images d'une évacuation musclée de squatteurs suscitent une polémique qui montre l'échec de la nouvelle politique française d'immigration