100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.08.2010 12h57
Des incendies signalés dans les forêts irradiées de Russie

Les autorités russes ont confirmé mercredi que des feux de forêt s'étaient déclarés dans certaines forêts irradiées lors de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl en 1986, selon des reportages de médias.

Les feux ont ravagé quelque 3 900 hectares dans plusieurs régions du sud-ouest du pays qui avaient été touchées par l' incident de Tchernobyl, mais la plupart des incendies ont été éteints, a déclaré Vassili Touzov, vice-directeur du service fédéral de protection des forêts, à Associated Press.

Le ministre des Situations d'urgence Sergueï Choïgou a reconnu la semaine dernière le danger que représentaient des incendies dans les régions contaminées. Toutefois, il a déclaré mercredi à AP que « la situation ici n'est pas aussi difficile que dans les régions autour de Moscou. »

La pollution causée par les feux a rendu nécessaire d' évacuer les enfants et personnes âgées de Moscou vers le sud de la Russie et vers des stations balnéaires ukrainiennes, a rapporté l' agence de presse RBC citant un officiel de haut rang.

La porte-parole du ministère des Situations d'urgence Irina Iégorouchkina a déclaré que les experts de Moscow avaient déterminé qu'aucune augmentation du niveau de radioactivité n' avait eu lieu dans la zone de Briansk, région à la frontière de la Biélorussie et de l'Ukraine durement touchée par la catastrophe de Tchernobyl.

Le responsable du ministère Vladislav Bolov a insisté mercredi qu'un contrôle des zones contaminées par Tchernobyl, effectué cette semaine, avait prouvé que les feux ne propageaient aucune radiation, a rapporté l'agence de presse ITAR-Tass.

Le service de protection des forêts de Briansk a intensifié ses patrouilles autour des forêts de Briansk, en particulier dans la partie sud-ouest touchée par Tchernobyl, a indiqué le chef de cette agence, Vladimir Rozinkévitch.

« Il y a un danger, mais nous contrôlons la situation », a-t- il dit.

De vastes zones boisées de Briansk avaient été contaminées lors de l'explosion du réacteur numéro 4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl lors d'un test avant l'aube du 26 avril 1986, provoquant la dispersion de nuages radioactifs qui avaient recouvert une grande partie de l'ouest de l'Union soviétique et de l'Europe du Nord.

Les particules radioactives s'étaient déposées dans les sols et les spécialistes de l'environnement avaient mis en garde qu' elles pourraient à nouveau être dispersées dans l'air par des feux de forêt et propagées à d'autre région par le vent. Les doses concernées seraient probablement faibles, avaient-ils toutefois estimé.

Plus tôt dans la semaine, l'inspecteur sanitaire principal de Russie Gennadi Onichtchenko a démenti les informations sur des incendies dans les « bois radioactifs » à quelque 350 km de Moscou.

M. Onichtchenko, également directeur de l'organisme de protection des consommateurs Rospotrebnadzor, a appelé les médias à ne pas « répandre la panique ».

Des centaines de feux de forêt se sont déclarés cet été, ravageant de larges régions de l'ouest de la Russie, alors que le pays connaît les températures estivales les plus élevées jamais enregistrées dans toute son histoire.

À la date de ce mercredi, quelque 165 000 employés et 39 avions de lutte anti-incendie livrent bataille à plus de 600 feux dans tout le pays, sur un total de plus de 220 000 acres ou 90 000 hectares, a rapporté le ministère des Situations d'urgence.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine/coulées de boue : les dirigeants chinois appellent à sauver les vies à Zhouqu
Wang Qishan s'engage à renforcer les relations avec les Etats-Unis
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti
Le pays qui pense « promouvoir ses relations publiques » est obligé de s'infliger de durs exercices pour améliorer ses qualités naturelles
L'équilibre entre le travail et la vie constitue le moteur des forces productives
Les images d'une évacuation musclée de squatteurs suscitent une polémique qui montre l'échec de la nouvelle politique française d'immigration
Les ministres français partent en vacances avant de se lancer dans une nouvelle série de vifs débats